• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Train jaune des Pyrénées-Orientales : ses défenseurs veulent des engagements forts

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Dans les Pyrénées-Orientales, les défenseurs du Train jaune se battent pour que ce moyen de transport centenaire continue à vivre et à se développer. Ils demandent à la Région et à la SNCF des engagements plus forts pour rénover le matériel et augmenter la fréquence des trajets.

Par Valérie Luxey

Dans les Pyrénées-Orientales, le Train jaune veut accélérer sa mutation. Depuis 2015, la région Occitanie s'est engagée a pérenniser celui qu'on surnomme "le canari". Mais le comité des usagers cherche aujourd'hui à à fédérer les défenseurs de cette ligne centenaire face à la SNCF. Pour George Bartoli, porte-parole du comité d'usagers de la ligne du Train jaune, les passagers, les élus locaux et les acteurs du tourisme doivent s'entendre sur un axe de développement.


3 heures de trajet au lieu de 2 heures il y a 100 ans


Car le Train jaune est bien loin de son lustre d'antan, avec seulement une dizaine d'allers-retours par jour. Des fréquences insuffisantes pour ce qui devrait être un nœud pyrénéen reliant Perpignan, Toulouse et Barcelone. Et ce n'est pas le seul problème, selon Monique Guerrero, la  présidente du comité d'usagers de la ligne du Train Jaune :
 

On veut des horaires qui permettent de le fréquenter. Parce que là il roule, mais on met trois heures pour faire l'intégralité du trajet. Il y a 100 ans, il n'en fallait que deux !


Fréquentation divisée par deux


Résultat : de plus de 400.000 voyageurs il y a 10 ans, la fréquentation du Train jaune a été divisée par deux ces dernières années. Pour Jean-Luc Gibelin, vice-président (PCF) de la région Occitanie en charge des transports, des solutions existent pour enrayer cette désaffection des usagers :
 

Nous voulons augmenter le nombre de dessertes et avoir un train historique rénové à l'identique, qui soit ponctuel, et qui réponde aux attentes et des usagers quotidiens aussi bien qu'occasionnels.


Travaux en cours


Les prochaines orientations concernant le Train jaune seront annoncées d'ici à la fin de l'année 2019. Circulant entre Villefranche-de-Conflent, Vernet-les-Bains et Latour-de-Carol, la ligne du Train jaune parcourt 63 kilomètres et est empruntée tous les ans par 250.000 passagers. Trois des 19 tunnels sont en cours de rénovation. Les travaux, d'un montant d'un million d'euros, doivent s'achever à la fin des vacances de Pâques. Voici le reportage d'Arnaud Richard et Jean-François Puakavase.
 
Train jaune des Pyrénées-Orientales : ses défenseurs veulent des engagements forts
Dans les Pyrénées-Orientales, les défenseurs du Train jaune se battent pour que ce moyen de transport centenaire continue à vivre et à se développer. Ils demandent à la région et à la SNCF de s'engager pour rénover le matériel et augmenter la fréquence des trajets. Avec George Bartoli, porte-parole du comité d’usagers de la ligne du Train Jaune, Monique Guerrero, présidente du comité d’usagers de la ligne du Train Jaune et Jean-Luc Gibelin , vice-président (PCF) de la région Occitanie en charge des transports. - France 3 Occitanie/Pays Catalan - Arnaud Richard, Jean-François Puakavase

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus