Vague d'abandon des chiens du confinement, la SPA de Perpignan saturée d’animaux

Publié le
Écrit par Ophélie Le Piver avec Alain Sabatier

Trop d’abandons et pas assez d’adoptions, la SPA de Perpignan affiche complet. La saturation est principalement constatée du côté des chiens. Un problème récurrent amplifié par la crise sanitaire.

Ils sont actuellement 70 chiens en attente d’un nouveau maître ou d’une nouvelle maîtresse à la SPA de Perpignan“Ces animaux viennent essentiellement de la fourrière. Ils ont été récupérés essentiellement dans la rue en divagation et n’ont jamais été récupérés par leurs propriétaires”, se désole Sylvie Charles, la responsable adjointe du refuge. “La fourrière nous fait des listes d’une vingtaine de chiens par semaine qui n’ont pas été récupérées et nous on les récupère ici pour les mettre à l’adoption.”

Un refuge fermé aux visites

Plus d’abandons que d’adoption, le problème n’est pas récent, mais il a été accentué avec la crise sanitaire. En effet, depuis le 20 décembre, la SPA accueille les adoptants sur rendez-vous uniquement. Les nouvelles familles choisissent leur animal via des photos sur le site internet. "Ça empêche les gens de se balader librement et peut-être d’avoir des coups de cœur qu’on avait avant et qu’on ne peut pas avoir actuellement, donc l’adoption est plus compliquée”, explique Sylvie Charles. 

Une vague d’abandon de chiots du confinement

Autre phénomène tout aussi problématique : la vague d’adoption du premier confinement s’est transformée en vague d’abandon. “On a des chiens qui ont été acheté ou eu chez des particuliers pendant le confinement. Les gens avaient beaucoup de temps donc les animaux ont été habitués à beaucoup de présence, des chiots notamment qui sont nés pendant le confinement et qui ont été habitués à avoir une famille auprès d’eux. Avec le retour à la normale, les gens sont repartis au boulot et ils nous appellent en nous disant -mon chien reste 10 heures par jour chez moi, il n’est pas habitué et il fait des bêtises donc je veux l’abandonner-”, déplore-t-elle.

Appel à adoption

Résultat, le refuge est saturé et ne peut plus accueillir de nouveaux animaux. L’urgence est réelle, membres du personnel et bénévoles lancent un appel aux bonnes volontés. 

“Ceux qui viennent adopter sauvent deux animaux : l’animal qui est dans le refuge et l’animal qu’on va pouvoir accueillir.”

Sylvie Charles, responsable adjointe de la SPA de Perpignan

Adopter un animal à la SPA, un plus d’un geste solidaire, c’est aussi l’assurance d’avoir un animal en règle et bien traité. “C’est animaux sont soignés, stérilisés, les chiens sont éduqués”, assure Morgane Solivaret, bénévole à la SPA depuis septembre dernier. “Il y a un vrai travail derrière, un accompagnement. A la SPA, on travaille pour que tout se passe bien entre les animaux et leurs nouveaux maîtres.”

La SPA de Perpignan ouvrira de nouveau ses portes au public pour les visites dès le 6 février prochain, espérant ainsi inverser la tendance.