Pyrénées-Orientales : boom démographique dans de nombreuses villes selon l'INSEE

La croissance démographique s'affiche encore globalement dynamique dans les Pyrénées-Orientales avec une évolution moyenne de 0,7% entre 2012 et 2017. Selon les derniers chiffres communiqués par l'Insee, le département apparaît comme le 4ème le plus peuplé de la région Occitanie. 

Collioure - Pourtant très touristique la ville a perdu 20% de ses habitants entre 2012 et 2017 - 07.01.20
Collioure - Pourtant très touristique la ville a perdu 20% de ses habitants entre 2012 et 2017 - 07.01.20 © PhotoPQR/L'Indépendant/Maxppp
474 452 : c’est le nombre de personnes recensées au 1er janvier 2017 dans le département des Pyrénées-Orientales. Un chiffre en évolution de 0,7% par an depuis 2012, selon un rapport de l’Insee publié le 30 décembre dernier.

Mais si le département continue de connaître une hausse importante de sa démographie, des disparités existent malgré tout, et notamment sur le littoral où la situation est très contrastée.  
 
Dans la région, les communes denses se situent au cœur de cinq grandes agglomérations : Toulouse, Montpellier, Perpignan, Nîmes et Béziers - 07.01.20
Dans la région, les communes denses se situent au cœur de cinq grandes agglomérations : Toulouse, Montpellier, Perpignan, Nîmes et Béziers - 07.01.20 © Insee
 

20% d’habitants en moins à Collioure


Et Collioure témoigne de ce contraste, puisque la ville perd des habitants alors que 3,5 millions de visiteurs tombent chaque année sous son charme.

Selon les derniers chiffres de l'Insee, la ville a perdu 20% d’habitants entre 2012 et 2017. En cause notamment, un accès difficile à l'emploi et au logement à l'année. Mais ce n’est pas tout, selon le maire, ces chiffres sont également liés à un recensement plus précis que par le passé.


Dans un village qui détient deux tiers de résidences secondaires, les résidences secondaires ont été considérées en tant que telles et non des absents de longue durée. On a eu un ajustement de la population, il y aura un impact financier et politique, précise Jacques Manya, Maire de Collioure.


Désormais, la ville comptera 19 élus au conseil municipal et une dotation globale de fonctionnement en baisse de 30 000 à 40 000 euros.


40% d’habitants en plus au Barcarès

Plus au nord sur le littoral, la ville du Barcarès enregistre quant à elle la plus forte hausse démographique du département : 40 % d'habitants supplémentaires, entre 2012 et 2017. Avec 5915 habitants recensés, le maire voit encore plus grand."On peut demain devenir une ville de plus 10 000 habitants, il y a du potentiel mais il faut savoir l’optimiser et c’est ce que nous faisons", exprime Alain Ferrand, Maire du Barcarès. 
 
Chaque année, le soleil continue d’attirer 3 000 nouveaux habitants dans le département des Pyrénées-Orientales.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives archives archives archives archives archives archives archives archives archives