La transhumance des chevaux de Mérens entre mer et montagne à travers les Pyrénées-Orientales

Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - la transhumance des chevaux de Mérens - avril 2018. / © F3 LR
Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - la transhumance des chevaux de Mérens - avril 2018. / © F3 LR

Après un hiver rigoureux dans les Pyrénées-Orientales, c’est le moment pour les chevaux de Mérens de retourner en montagne. Notre équipe a suivi le début d’un parcours de 8 jours pour ces équidés appelés aussi "Prince noir des Pyrénées". Une transhumance qui débute à Argelès-sur-Mer.

Par Fabrice Dubault

Après 6 mois au pré, en bord de mer, les chevaux de Mérens ont quitté Argelès, le week-end dernier, pour retrouver les montagnes et la liberté. Une transhumance traditionnelle de 8 jours... vers la Cerdagne, avec une quinzaine de cavaliers.

Les Mérens sont des chevaux de selle de montagne, très robustes. Ils viennent de passer l'hiver en plaine, à l'abri du grand froid d'altitude.
Après 5 mois au repos total, les 22 animaux sont en grande forme voire fougueux.

Enfin, c'est le départ en troupeau... puis au trot, c'est l'appel de la montagne !
Pour les jeunes poulains, ce parcours est aussi un apprentissage. Ils découvrent l'homme, l'environnement et l'obéissance aux ordres.

Le trajet d'Argelès à Porté-Puymorens représente 250 kilomètres à boucler en 8 jours.

Pyrénées-Orientales : la transhumance des chevaux de Mérens entre mer et montagne, d'Argelès à Porté-Puymorens
Après un hiver rigoureux dans les Pyrénées-Orientales, c’est le moment pour les chevaux de Mérens de retourner en montagne. Notre équipe a suivi le début d’un parcours de 8 jours pour ces équidés appelés aussi "Prince noir des Pyrénées". Une transhumance qui débute à Argelès-sur-Mer. - F3 LR - Reportage : A.Richard et F.Sanineau


 

Sur le même sujet

Les + Lus