• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Quelle météo pour ce mardi ? Coup de froid et premières vraies gelées en Occitanie

© MaxPPP / Aurelien Morissard
© MaxPPP / Aurelien Morissard

Et si le temps hivernal tant attendu arrivait ce mardi. Cela en a tout l'air. En effet, après plusieurs semaines de températures très douces, le thermomètre se met au froid. Les températures négatives et les gelées font légion.

Par Emmanuelle Gayet

Il fait enfin froid ce mardi. Dans un ciel lumineux dès le début de journée avec quelques brouillards dans la vallée de la Garonne, le thermomètre s'affiche souvent en négatif au lever du jour. Ou tout juste au-dessus de zéro degrés. L'après midi reste froid, sauf sur le piémont des Pyrénées et sur le pourtour Méditerranéen où il reviendra à des valeurs proche de 12 à 15 degrés. Ailleurs, il ne dépassera pas les 10 degrés et encore das le meilleur des cas.
On attend -2 à Cahors ou encore Rodez au lever du jour. -1 à Toulouse, Montauban ou Auch.
Près de la Méditerranée, les valeurs s'affichent tout juste au-dessus de zéro. 3 degrés à Montpellier ou à Béziers, 4 degrés à Nîmes.
Dans un ciel souvent voilé l'après-midi, le mercure reste bas dans les terres : 6 à Montauban et à Toulouse, 8 à Rodez, 10 à Cahors. En ex-Languedoc-Roussillon, le thermomètre monte à 14 degrés à Montpellier ou 15 degrés à Perpignan.

Mais le contraste le plus saisissant est pour le piémont pyénéen où l'amplitude thermique est importante. Météo France prévoit, par exemple, -5 degrés au réveil à Arreau (65) et 16 degrés au plus fort de la journée.

Explications :

 

Voir le bulletin complet du 11 décembre 2018 :

Météo du mardi 11 décembre 2018
 

Mercredi, une perturbation pluvieuse traverse la région

Les nuages arrivent dès le début de la journée par la frontière ouest de la région. Ils apportent de la pluie et aussi de la neige sur les reliefs de l'Aveyron et de la Lozère. Le pourtour méditerranéen bénéficiera de larges éclaircies. Il fait toujours froid mais légèrement moins que la veille. 
Les gelées seront moins nombreuses.

Ce coup de froid ne ressemble en rien à celui de 1709 qui reste l'un des hivers les plus intenses jamais enregistrés en France, tant par ses températures que par sa durée.
Il est resté dans la mémoire collective et a été baptisé " le grand hiver".

 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus