Qui est Pascal Baills, le nouvel entraîneur du MHSC ?

Homme du club et de l'ombre, l'éternel entraîneur adjoint Pascal Baills, successeur d'un Rolland Courbis démissionnaire, veut assurer le maintien, sans voir plus loin à titre personnel.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
"On fait partie d'un groupe d'équipes qui va lutter pour le maintien. Pourquoi Montpellier serait-il le seul à avoir peur de descendre ?", interroge Pascal Baills avant ses débuts de numéro un en Ligue 1, samedi contre Bordeaux.  Pour l'homme qui a remplacé Roland Courbis comme entraîneur d'un Montpellier Hérault SC en difficulté, l'objectif fixé est "le même que pour Courbis : le maintien", confirme le président délégué Laurent Nicollin.

21 points en trois mois

Intronisé fin décembre et associé à l'ancien gardien international Bruno Martini, Pascal Baills estime qu'"on part dans l'inconnu, mais on ne repart pas de zéro". "On va essayer de poursuivre la bonne série", promet l'adjoint de toujours, en  référence à la remontée de l'équipe héraultaise, passée de la vingtième à la quinzième place en prenant 21 points en trois mois.

Montpellier a très vite penché pour une solution interne et visiblement provisoire en nommant pour cinq mois Pascal Baills, entraîneur adjoint de Courbis, et Martini, seul à posséder le DEPF (diplôme d'entraîneur professionnel de football).

Qui sera le prochain entraîneur ?

Il a fallu faire vite après la décision de Rolland Courbis, qui a évoqué son départ le 18 décembre après la défaite à Nice (1-0) avant de l'officialiser cinq jours plus tard.

Pour la saison prochaine, Montpellier pense-t-il déjà à l'actuel entraîneur de Nantes annoncé dans divers médias ? "On n'a rien signé avec Michel Der Zakarian, même si c'est un entraîneur qui nous intéresse comme deux ou trois autres", se défend Laurent Nicollin.


Record de matches joués 


Pascal Baills, âgé de 51 ans, se complait dans une relative discrétion depuis son intégration au centre de formation en 1983. Latéral de devoir, ce Catalan au fort caractère a vécu la première période glorieuse, au côté de son ami Laurent Blanc, à la fin des années 80 : montée en première division, premier trophée avec l'obtention de la Coupe de France et épopée en Coupe des Coupes.

A l'issue de sa carrière, en 2000, Baills, joueur qui a le plus souvent porté le maillot de Montpellier (429 fois), s'est reconverti dans un rôle d'adjoint au côté de Michel Mézy, Gérard Bernardet, puis de Jean-François Domergue, René Girard ou Roland Courbis.

"Ce (rôle de numéro 1, ndlr) n'est pas quelque chose que je désirais. L'important aujourd'hui c'est que les joueurs adhèrent, que l'on prenne les points qui nous manquent et que le MHSC soit en L1 la saison prochaine", indiquait-il lors de sa nomination.

Depuis, Baills s'est fait discret médiatiquement, repoussant les demandes d'interview, pour mieux se concentrer sur son nouveau rôle d'entraîneur. "Si je dois prendre la parole, je la prends. Mais tout est complètement différent. Comme tout s'est fait d'une manière précipitée, on n'a pas le temps de gamberger et on fonce", affirme t-il.

Un mois de janvier déterminant

Il doit assumer soudain toutes les responsabilités, dans une transition presque inédite. Courbis, lassé par les critiques du président Louis Nicollin, n'est ni
parti sur un échec sportif, ni en raison d'une rupture avec le vestiaire. Pour bien gérer un mois de janvier, probablement déterminant (matches face à Bastia, Caen et GFC Ajaccio), Baills va devoir s'assurer l'adhésion des cadres, gérer la concurrence nouvelle et répondre à l'exigence de résultats.

"On va être derrière lui car c'est la première fois qu'il assume le rôle d'entraîneur. On va faire tout ce qu'il faut pour l'aider", assure Vitorino Hilton. Baills peut déjà compter sur le capitaine.