• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les routes de l'Occitanie parmi les plus dangereuses de France

 Accident mortel dans le Lot sur la D802 : un poids lourd a percuté un véhicule - Archive / © Fernando Almagro, Les Pompiers du Lot
Accident mortel dans le Lot sur la D802 : un poids lourd a percuté un véhicule - Archive / © Fernando Almagro, Les Pompiers du Lot

En nombre ou en proportion de tués, l’Occitanie affiche un bilan sombre sur les routes hors agglomération. C’est ce qui apparaît dans un rapport de la sécurité routière. Une étude menée à la demande des départements, sur l'application différenciée de la limitation de vitesse à 80 km/h. 

Par Corinne Lebrave

Plus de 70% de tués dans le Gers, le Lot, la Lozère, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. 5 départements de l'Occitanie figurent dans les 30 départements dans lesquels la proportion des personnes tuées sur routes bidirectionnelles par rapport au total des personnes tuées est la plus importante. Entre 50 et 60% dans le Gard, l'Ariège et l'Aveyron. 

L'étude met en avant un autre critére : le nombre de tués sur les routes du réseau secondaire. Il révèle qu'entre 2012 et 2016, l'Hérault avec 225 accidents mortels et le Gard avec 193 décès, sont parmi les dix départements les plus meurtriers. Mais ils figurent aussi parmi ceux où la circulation est la plus dense.

Source Sécurité Routière 

Une étude réalisée à la demande des départements


L'étude de la sécurité routière, publiée en début de semaine, vient répondre aux interrogations formulées par certains départements, sur une application différenciée de la limitation de vitesse à 80 km/h. 
Elle contredit les arguments de nombreux élus opposés à l'abaissement de la vitesse à 80km/h. En Occitanie, la Haute Garonne et le Gers avaient voté des délibérations allant dans ce sens. 

Les conclusions du rapport se basent sur 4 ans de recueil de données dans les départements et auprès des préfectures. Elles démontrent notamment que le réseau « principal », c’est-à-dire les routes à double sens qui drainent le plus fort trafic et relient des points stratégiques, est à tort considéré comme le plus sûr. Ce sont sur ces routes linéaires, à double sens, dégagées, que les morts sont les plus nombreux. Les automobilistes ayant tendance à y rouler plus vite.   

Sur l'ensemble du territoire 20% de ces axes concentrent 55% d'accidents mortels. Autre constat dressé par la sécurité routière, entre 2012 et 2016 plus de la moitié des tués ont trouvé la mort dans des accidents qui ont eu lieu sur le réseau destiné à passer à 80km/h. 

Le reportage dans le Gers de Denis Tanchereau et Jean-Pierre Duntze











Sur le même sujet

Occitanie : l'eau de baignade en mer est de bonne qualité, dans les lacs et rivières il y a des points noirs

Les + Lus