Cet article date de plus de 5 ans

Sale temps pour les salades

Les jeunes plants souffrent de la douceur inhabituelle de ce mois de décembre...Et les maraîchers s'inquiètent. Illustration dans le Gard. 

Les conditions climatiques sont loin d'être une bonne nouvelle pour les maraichers du Gard. Les portes des serres abritant les plantations de salades ont beau être ouvertes, la ventilation est quasi nulle. A l'extérieur le thermomètre frôle les 15 degrés. Conséquence : des milliers de plants de mâche ou de laitue pourrissent. Depuis deux semaines 36.000 pieds de salades bio ont déjà été détruits sur une exploitation de Bellegarde. 
 

"Avec ce temps humide, chaud et sans vent, les champignons prolifèrent sur les salades" indique Laurent Peillat, exploitant gardois.


Le Languedoc-Roussillon bat des records de faible ensoleillement depuis deux semaines. Les feuilles des plants de salades s'allongent donc pour chercher un peu de lumière, au risque de se casser sous leur propre poids.

durée de la vidéo: 01 min 29
Sale temps pour les salades


Marché saturé

Et quand les salades peuvent être ramassées à temps, elles arrivent sur un marché saturé. Le manque-à-gagner pour Laurent Peillat est déjà de 25.000 euros. Il attend donc avec impatience l'arrivée du véritable hiver. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement météo société