• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Sublime Manzanares

Manzanares à Madrid. Qui a jamais vu naturelles mieux dessinées? / © Louise de Zan
Manzanares à Madrid. Qui a jamais vu naturelles mieux dessinées? / © Louise de Zan

La corrida de Beneficiencia célébrée ce 1er juin à Madrid a consacré José Mari Manzanares. Avec Dalia, un excellent toro de Victoriano del Río, il a donné une faena sublime. La plus belle de cette feria de San Isidro. Tout simplement la meilleure de sa carrière.

Par Joël Jacobi

Madrid, 1 juin 2016.
Corrida de la Beneficiencia.
Toros de Victoriano del Río et Toros de Cortés.
Sébastien Castella : silence (un avis) et applaudissements (un avis)
José María Manzanares : silence et deux oreilles
Alberto López Simón : deux oreilles et applaudissements

Plein absolu.

Le lot de Victoriano sera probablement désigné comme le plus complet de la feria. Il y a eu trois toros "de deux oreilles" , les 3, 4 et 5. Le président, dans un étonnant accès de générosité, a accordé le double trophée à la première faena de López Simón à qui il a manqué une série complète sur la gauche et un peu de relâchement. Sébastien Castella, enfin revenu à un bon niveau dans cette feria, a lié de belles séries, mais n'a pas réussi à faire taire les houspilleurs du 7 et a loupé l'estocade.
Manzanares a été sublime. Forcément sublime. Les véroniques : de la soie. Le quite par chicuelinas : son père ressuscité. La muleta : parfaite à droite, incoyablement parfaite à gauche. L'estocade : une merveille.

Manzanares

 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus