• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Accident de TER à Montauban : “C'était la panique et puis après on s'est entraidé”

Les passagers du TER qui a percuté un camion mardi soir à un passage à niveau à Montauban ont eu très peur. Cet accident a fait 30 blessés, dont 5 graves. Martin Malvy dénonce de son côté un passage à niveau jugé dangereux. 

Par Fabrice Valery

Au moment du choc, "c'était le trou noir, il n'y avait plus d'électricité et puis on a vu des flammes et de la fumée sur le côté", témoigne une jeune passagère du TER qui a percuté un camion à un passage à niveau mardi soir à Montauban (Tarn-et-Garonne).
"Le monsieur qui était assis en face de nous, nous est tombé dessus, continue-t-elle. On a eu vraiment très peur".

La panique puis l'entraide

Dans le TER, qui venait de quitter la gare de Montauban en direction de Toulouse-Matabiau, "c'était la panique, raconte un autre rescapé. Mais rapidement l'entraide et la solidarité entre les passagers ont pris le dessus". 

Des militaires passagers du train organisent l'évacuation​

Les passagers racontent aussi qu'après le choc, très violent, ce sont des militaires présents dans le train qui ont entrepris de casser une vitre du TER pour faire sortir les passagers. Un autre groupe de militaires est parvenu dans le même temps à ouvrir une des portes du wagon et c'est par là que les passagers sont finalement sortis.

30 blessés dont 5 graves

Dans la nuit, les gens ont donc été évacués par leur propre moyen sur les voies avant de se réfugier sur un petit chemin. Ils ont ensuite été pris en charge par les secours. On a relevé 30 blessés dans le TER dont 5 graves. 

Vidéo : le reportage de Marie-Sophie Lacarrau, Yousha Hassenjee et Christian Bestard
L'accident de train de Verlhaguet

Des travaux importants​

Durant la nuit et toute la journée de mercredi, les agents de la SNCF et de RFF ont oeuvré sur le site pour remettre la voie en état. Mais la motrice du TER a déraillé et des moyens lourds sont mis en oeuvre. Le trafic est donc très perturbé sur ce secteur. La remise totale en service pourrait intervenir selon la SNCF à la fin de la semaine. 

Vidéo : les premiers éléments de l'enquête avec Luc Truffert et Eric Foissac
Les premiers éléments de l'enquête


Martin Malvy dénonce le trop grand nombre d'accidents aux passages à niveau

Martin Malvy, le président du Conseil Régional Midi-Pyrénées, a été informé de l'accident par Guillaume Pépy, le président de la SNCF. Il indique également s'être entretenu avec Alain Vidalies, le ministre des transports.
"Trop d’accidents ont lieu à des passages à niveau, écrit Martin Malvy dans un communiqué. Ils sont souvent dramatiques. L'enquête devra déterminer les conditions dans lesquelles celui ci s’est produit. J’assure de ma solidarité les cheminots et notamment ceux qui étaient à bord du train, ainsi que les passagers non blessés dont on imagine le traumatisme qu’ils ont eux aussi subi ».

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus