Après un nouvel incident, la centrale nucléaire de Golfech à l'arrêt depuis une semaine

La centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne ne fonctionne plus depuis une semaine. Ses deux réacteurs sont à l'arrêt. Un nouvel incident qui renforce l'inquiétude autour de l'infrastructure.
Le réacteur N.1 est déjà à l'arrêt depuis plusieurs mois pour des opérations de maintenance et de renouvellement du combustible.
Le réacteur N.1 est déjà à l'arrêt depuis plusieurs mois pour des opérations de maintenance et de renouvellement du combustible. © C.Ravier/FTV
Depuis le 31 août 2020, la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne ne produit plus d'électricité. Le premier réacteur est en maintenance depuis le mois d'août, une opération qui était programmée.

Mais le deuxième réacteur a dû être mis à l'arrêt forcé suite à un incident électrique. Ce nouveau problème ne concernerait pas directement les installations nucléaires mais il repose la question de la surêté de la centrale. 

Incidents à répétition

Car depuis plusieurs mois, les incidents se succèdent à Golfech. Cet été, la centrale nucléaire avait été contrainte d'arrêter ses réacteurs en raison des fortes chaleurs. L'eau du canal qui longe le complexe nucléaire avait dépassé les 28 degrés.
En juin dernier, l'Autorité de sûreté du nucléaire avait pointé du doigt de nombreux dysfonctionnements après un incident survenu le 5 juin 2020. Une fuite de vapeur sur un robinet du réacteur n°1 avait été classé "incident de niveau 1".
Dans son rapport, le gendarme du nucléaire avait notamment relevé "un manque de rigueur systémique et des insuffisances dans les analyses des risques".

Renouvellement du personnel

En réponse à ces accusations, EDF a opéré un changement de son personnel. En six ans, plus de la moitié de ses effectifs a été renouvelée. L'ancien directeur Nicolas Brouzeng a laissé sa place à Cyril Hisbacq.

Mais ce nouvel incident conforte les opposants dans leur volonté de faire fermer Golfech. Depuis plusieurs années, des associations écologistes et environnementales réclament l'arrêt définitif de la centrale nucléaire du Tarn-et-Garonne.
Après un nouvel incident, la centrale de Golfech à l'arrêt
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement