Féminicide en Tarn-et-Garonne : le mari qui a avoué avoir tué sa compagne a été écroué

Publié le

Isabelle, une mère de cinq enfants âgée de 36 ans, a été retrouvée morte dans sa maison à Lamothe-Capdeville, en Tarn-et-Garonne, lundi 13 mars. Son conjoint, Sébastien, interpellé peu de temps après la découverte du corps a avoué avoir tué sa compagne. Il a été mis en examen et écroué.

Sébastien B a été mis en examen pour meurtre précédé, accompagné ou suivi d’un autre crime aggravé d’acte de torture en lien avec des violences sexuelles. Il a été écroué. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité s'il est reconnu coupable du meurtre de sa compagne, Isabelle, une mère de famille de 36 ans, retrouvée morte dans sa maison à Lamothe-Capdeville, en Tarn-et-Garonne, lundi 13 mars.

Les premiers éléments de l'enquête ont rapidement dirigé les soupçons vers son conjoint qui a été interpellé peu de temps après la découverte du corps par les gendarmes. Âgé de 38 ans, il a finalement avoué avoir donné la mort à sa compagne pendant sa garde à vue. Les résultats de l'autopsie ont confirmé qu'elle avait été étranglée et poignardée.

Le casier judiciaire de Sébastien Bettencourt était vierge et il n'y avait eu aucun signalement ni intervention des gendarmes pour des violences antérieures.

 

Un énième féminicide en France

Isabelle Bettencourt est la 32ème femme à être tuée en France en 2023 par son conjoint ou ex-conjoint, selon un recensement du collectif "Féminicides". Isabelle et Sébastien étaient mariés depuis août 2012.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité