VIDEO. Colère des agriculteurs : " la colère est encore tellement forte !" Des débordements au cours d'actions coups de poing témoignent des tensions encore vives

Les agriculteurs vont multiplier les actions dans différents départements de l'ex Midi Pyrénées, samedi 17 février 2024, comme à Gaillac dans le Tarn. Hier, dans le Tarn-Garonne, des débordements ont eu lieu à Caussade où de nombreux déversements de déchets agricoles ont eu lieu.

De la paille, des pneus, du lisier, et même des caddies. Hier, vendredi 16 février 2024, les actions des agriculteurs se sont intensifiées dans le Tarn-et-Garonne à Caussade pour manifester leur colère encore très vive, comme le montre cette vidéo posté par un des participants sur instagram. 

Des déchets agricoles ont été déversés en plusieurs points de cette commune de 7000 habitants à l'Est du départament, ce que relèvent de nombreux internautes sur le groupe Facebook, J'M ma ville de Caussade : devant la mairie, sur des ronds-points ou encore devant les supermarchés des enseignes Carrefour, Super U et Biocoop. L'accès aux commerces a été complètement bloqué par des gros tas de déchets.

 

" Des détritus ont aussi été renversés devant l'entrée des Finances publiques, complète le maire, Gérard Hébrard. Devant la mairie, ils ont pris les chariots des supermarchés et les ont recouvert de fumiers,  ils sont donc hors d'usage. Nous sommes en train de nettoyer."

"Il y a eu quelques débordements", concède Jean-Baptiste Gibert, président des Jeunes agriculteurs du Tarn-et-Garonne, joint par France 3 Occitanie. C'est ce qu'il arrive quand le gouvernement ne répond pas aux agriculteurs, le syndicat est dépassé par la base. la colère est encore tellement forte !"

De nouvelles actions

Ce samedi 17 février 2024, des actions de contrôles d'origine des produits sont prévues dans les grandes surfaces de Nègrepelisse et de Montauban. Le campement installé le 15 février devant la préfecture a, selon Jean-Baptiste Gibert, été levé, suite à une réunion avec le préfet. 

"Ce que l'on réclame en urgence, c'est un soutien à la trésorerie avec la mise en place d'une année blanche pour les cotisations MSA (NDRL :  Mutualité sociale agricole, cotisation par tout non salarié agricole à une retraite). Sans ça clairement, on n'a plus rien, on ne finira pas l'année et on est seulement en février ! "   

Dans le département voisin du Tarn, les JA se donnent rendez-vous sur la place de la mairie à Gaillac avant de mener des actions surprises. 

Les manifestants ont erigé un mur devant les finances publiques avec cette inscription : " Le compte n'y est pas".

Les Jeunes agriculteurs des Hautes-Pyrénées ont également repris leur mobilisation dans les moyennes et grandes surfaces, hier comme ils l'indiquent sur leur compte Facebook : " Hier soir a débuté une nouvelle action devant les espaces de livraison des grandes surfaces… vous nourrir ou mourir, à vous de choisir."

 

D'autres actions sont prévues tout au long du week-end.