• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tarn-et-Garonne : les arboriculteurs manquent de main-d'oeuvre

Il pourrait manquer jusqu'à 4 000 saisonniers, selon la profession. / © France 3 Occitanie
Il pourrait manquer jusqu'à 4 000 saisonniers, selon la profession. / © France 3 Occitanie

Les producteurs de fruits s'inquiètent du manque de saisonniers, dans le département du Tarn-et-Garonne. Les récoltes pourraient s'en trouver fragilisées.

Par Marie Martin

12 000 saisonniers en juillet, 15 000 en août et 22 000 en septembre : voilà les besoins en main d'oeuvre évalués par les producteurs de fruits dans le Tarn-et-Garonne. 

Or, il apparaît qu'il est bien difficile de recruter localement. Et même les saisonniers venus de l'étranger, comme les Polonais, manqueraient à l'appel.

Pôle Emploi et la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi) assurent que 3 500 demandeurs d'emploi seraient potentiellement disponibles sur le bassin Tarn-et-Garonnais mais en réalité, les arboriculteurs le savent bien, cette main-d'oeuvre n'est pas toujours intéressée par un travail agricole, qui demande d'être véhiculé, assidu pendant plusieurs mois. 

Ce problème de manque de saisonniers est récurrent dans le département. Pour y remédier, des travailleurs marocains avaient été fidélisés mais pour ce faire, il faut des contrats de travail validés par l'OMI, l'office de migration international,et donc pouvoir justifier d'un manque de main-d'œuvre locale. Un cercle vicieux...

Voir le reportage d'Odile Debacker et Jean-Luc Pigneux, de France 3 Occitanie : 
 
Manque de saisonniers dans le Tarn-et-Garonne

Sur le même sujet

Béatrice Gille, rectrice de l'académie de Montpellier

Les + Lus