Tarn-et-Garonne : les exploitants tentent de faire face à la pénurie de main d'oeuvre pour les récoltes

© Karen Cassuto/FTV
© Karen Cassuto/FTV

Cette année, pour faire face à la pénurie de saisonniers, Yvon Sarraute, exploitant dans le Tarn-et-Garonne a fait appel à des réfugiés afghans. Pour fidéliser ses employés, il loge la majorité d'entre eux, sur place, à côté des champs. 

Par Adélaïde Tenaglia

Chaque année quand approche le mois d'août, l'inquiétude commence pour Yvon Sarraute. Cet exploitant cultive des pommes à Meauzac, dans le Tarn-et-Garonne, et il a de plus en plus de mal à trouver des saisonniers pour les récoltes. 

Cette année, pour la première fois, cet arboriculteur a embauché une dizaines de réfugiés afghans. "Il me semble qu'il est un peu de mon devoir de donner du travail à ces personnes qui arrivent en France. C'est une bonne chose pour eux comme pour nous", explique-t-il. Comme les autres saisonniers, ils sont rémunérés au SMIC.

Les années précédentes, il comptait surtout sur des personnes venues de Pologne pour assurer les récoltes. Mais, selon Yvon Sarraute, cette main d'oeuvre est de moins en moins importante, car il y a davantage de travail en Pologne. L'arboriculteur continue tout de même d'employer une quarantaine de Polonais cette année. 
 
© Karen Cassuto/FTV
© Karen Cassuto/FTV

La majorité des saisonniers logés sur place

Pour Yvon Sarraute, la principale explication à ce manque de main d'oeuvre n'est pas nécessairement la pénibilité du travail. Aujourd'hui il est en grande partie automatisé et a lieu entre fin août et début décembre, donc les travailleurs ne souffrent pas de la chaleur. 

Ce qui peut, en revanche, poser problème est la nécessité de se déplacer : "beaucoup de salariés n'ont pas de moyen de locomotion", assure l'exploitant. Or, les vergers se situent en campagne.

C'est pourquoi Yvon Sarraute a décidé de loger les saisonniers sur place. Il espère ainsi fidéliser ses employés, pour pouvoir compter sur eux l'année suivante.
 
Pénurie de saisonniers pour les récoltes de fruits dans le Tarn-et-Garonne

140 postes toujours à pourvoir

Dans les 3 agences pôle emploi du Tarn et Garonne, 140 postes dans le domaine de l'arboriculture sont toujours à pourvoir actuellement.
Une boite mail à été spécialement mise en place pour faire le lien entre demandeurs et employeurs dans ce domaine :
saisonniers.82013@pole-emploi.fr  

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus