Tarn-et-Garonne : qui s'amuse à inverser les panneaux des noms des communes ?

Dans le secteur de Grisolles dans le Tarn-et-Garonne, certains panneaux indiquant le nom des communes ont été mystérieusement inversés ! Une plaisanterie qui peut coûter cher si les auteurs sont retrouvés.

Le panneau Grisolles sur la D52 avant qu'il ne soit démonté.
Le panneau Grisolles sur la D52 avant qu'il ne soit démonté. © Capture écran Google Map
A l'entrée de Grisolles dans le Tarn-et-Garonne sur la départementale 52, le panneau de la commune a été échangé avec celui de Bessens. A quelques kilomètres de là, le village de Ondes a été rebaptisé Grisolles et le pont de Verdun-sur-Garonne se retrouve sur le commune de Pompignan ! Des petits plaisantins se sont amusés à échanger les panneaux de signalisation sur un rayon d'une dizaine de kilomètres entre le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne.

On ne sait pas quand est ce que ça s'est produit. La gendarmerie m'a appelé samedi soir pour m'en informer. Je suppose que c'est une blague de potache !
 

Réagit Serge Castella, le maire de Grisolles. 

La plaisanterie a été remarquée par certains habitants du secteur, surpris par ce petit manège ! D'autres ne s'en sont même pas rendu compte.

La gendarmerie enquête

La gendarmerie de Grisolles est chargée de mener l'enquête. Ce lundi, les panneaux ont tous été remis à leur place par les services techniques après que les gendarmes ont fait les relevés d'empreintes. Le maire de Grisolles n'a pas l'intention de porter plainte. 

Une amende de 30 000 euros

Si les auteurs sont identifiés, la blague peut leur coûter cher. Car selon l'article 322-1 du code pénal, la destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ou le mobilier urbain est puni de 3 750 euros d'amende et d'une peine de travail d'intérêt général lorsqu'il n'en est résulté qu'un dommage léger.

Dans le cas de Grisolles et des autres communes alentours, les panneaux n'ont pas été dégradés mais seulement "déplacés".
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter