Vague de froid : à Montauban, un gérant de pressing récupère et distribue des couvertures aux SDF

Publié le
Écrit par Mélanie Philips .

A la suite du déclenchement du plan grand froid dans le Tarn-et-Garonne, les mobilisations sont nombreuses pour venir en aide aux sans-abris. L'association Occitalien, à Montauban, distribue couvertures, vêtements chauds et thermos aux SDF.

Des températures pouvant aller jusqu'à -10 degrés ce week-end dans le Tarn-et-Garonne, ce qui vaut le déclenchement du plan grand froid sur le département

Si les associations œuvraient déjà avant l'annonce de la préfecture, elles redoublent d'efforts pour venir en aide aux sans-abris. C'est le cas d'Occitalien, dont Pascal Serrier est le président. 

De gérant de pressing à maraudeur

"La soirée d'hier a été encore plus intense pour l'équipe de la maraude avec la vigilance jaune du plan hivernale. De nombreuses couvertures acheminées vers les plus vulnérables", souligne Pascal Serrier. Hier, il a participé à une maraude avec la Croix Rouge : "c'est notre complémentarité qui fait notre solidarité".

Avant d'être le président d'Occitalien, Pascal Serrier est gérant d'un pressing à Montauban. Depuis deux ans, il collecte des couvertures, les nettoie, les emballe par deux et les distribue aux personnes dans le besoin. "Hier soir, on a distribué une trentaine de couvertures, on a été au contact de plus de 40 personnes.

De ce chiffre, il ne s'en réjouit pas. "Quand je passe sur la rocade de Toulouse, de voir ces tentes, ça me fait quelque chose. On trouve de l’argent pour tout, sauf pour mettre au chaud des humains. C'est inhumain", se désole-t-il. 

Dons de vêtements chauds et couvertures

C'est pour cette raison qu'il a décidé de mettre son activité au profit des autres. "Pour eux, c'est vital. Hier, j'ai croisé Georgio dans sa tente, s'il n'a pas cette couverture, il peut mourir de froid. Ca peut sauver des vies, on ne s’en rend pas compte avec notre confort."

Les couvertures ne sont pas la seule chose dont Pascal Serrier à besoin pour son association. Des habits chauds, des manteaux, des doudounes, des gants, des duvets ou encore des thermos sont récupérés pour ensuite être distribués.

"Même si c'est abîmé, vous pouvez nous les apporter. Il vaut mieux avoir quelque chose d'abîmé, que rien du tout", souligne le gérant du pressing. Si les effets sont propres, ils peuvent être déposés directement au local de l'association, au super U albasud. Sinon, les apporter au pressing.

Une solidarité sans faille

Si le nombre de personnes sans-abris ne diminue pas, la solidarité non plus. "Peu de temps après un appel aux dons, Viviane est venue nous déposer plusieurs manteaux au pressing. On a pu remplir un caddie entier". L'année dernière, 1.000 couvertures ont été distribuées aux personnes dans le besoin. 

Si Pascal Serrier espérait que d'autres pressings de la région se greffent à son action, sa déception est grande quand il constate qu'il est toujours le seul à le faire. "Travailler c'est bien, avoir sa société c’est bien, mais donner un sens humain à ce que l’on fait c’est encore mieux. Et je pense que c’est ce qu’il y a de plus important."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité