Coronavirus : la préfète du Tarn insiste sur le respect des mesures barrières "pour limiter le nombre de morts"

Le Covid-19 est beaucoup plus contagieux et mortel que la grippe, et cruel pour les plus faibles : la préfète du Tarn insiste sur le sang-froid et le sens des responsabilités de chaque citoyen dans la stricte application des mesures barrières "pour limiter le nombre de morts".
Au cours d'une rencontre avec la presse ce vendredi 13 mars, Catherine Ferrier - la nouvelle préfète du Tarn - a tenu à souligner l'importance de la stricte application des mesures détaillées par le Président de la République dans son allocution télévisée de jeudi soir.
Rappelant l'importance d'une prise de conscience unanime de la gravité de la crise sanitaire en cours, elle a insisté sur "le risque de décès en grand nombre".

Le Coronavirus est très contagieux, nettement plus mortel que la grippe et cruel pour les personnes fragiles.

Le point crucial de son intervention c'est le respect sans restriction des mesures barrières :Parmi les prises de consciences qu'il est indispensable de rappeler à tous, il y a le problème des enfants qui peuvent être porteurs du Covid-19 sans aucun symptôme, ce qui multiplie les risques de contamination de leur part.

Les enfants ne peuvent pas appliquer les mesures barrières, déjà beaucoup d'adultes ne le font pas; il ne faut pas les porter, les étreindre ni les embrasser car ils peuvent nous rendre contagieux.

Pour Catherine Ferrier c'est clair, le plus grand danger c'est une contamination en chaîne et incontrôlable.

Si vous pensez que vous n'êtes pas vulnérable et n'appliquez pas les mesures barrières, vous risquez de contaminer une personne qui est vulnérable mais qui ne le sait pas.

Elle insiste : si certains doutent, ils sont en droit d'exprimer leur opinion, nous sommes en démocratie, ça tombe bien il y a des élections bientôt, mais tous doivent s'aligner sur l'application d'un comportement responsable.
Concernant l'ensemble des dispositions décidées et annoncées par le chef de l'Etat, la préfète du Tarn s'applique à les mettre en oeuvre en coordination avec tous les services concernés dans le département, sans paniquer, avec calme et sang-froid, et en soulignant que "la clé de la gestion de crise c'est l'anticipation".
Enfin à propos de l'organisation du premier tour du scrutin ce dimanche 15 mars, elle rappelle les mesures barrières spécifiques qui doivent être appliquées par chaque électeur :Si toutes ces consignes sont respectées scrupuleusement, et que chacun s'astreint à un comportement responsable, l'épidémie sera vaincue en limitant le plus possible le nombre de décès.
Nous sommes tous interdépendants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société sécurité