Coronavirus : le président du département du Tarn demande le dépistage systématique dans les Ehpad

Soignant et résident dans un EHPAD proche de Montpellier. / © Guillaume BONNEFONT/MaxPPP
Soignant et résident dans un EHPAD proche de Montpellier. / © Guillaume BONNEFONT/MaxPPP

On déplore de nombreux décès au sein des Ehpad dans plusieurs départements sans qu'ils puissent être imputés au Covid19. Dans le Tarn, Christophe Ramond demande un dépistage systématique des résidents et des soignants pour éviter une "hécatombe".

Par Nathalie Fournis

Le recensement des cas de coronavirus est-il incomplet en France ?
A l'heure où la mortalité imputable au coronavirus n'est effectuée que sur les décès survenus à l'hôpital, la liste des décès dans les Ehpad s'allonge. Des résidents sont morts après avoir contracté le coronavirus, mais ces décès ne sont pas intégrés au bilan officiel.
Le département du Tarn déplore un seul décès en Ehpad et il s'agit d'une suspicion de Covid19.

L'Agence Régionale de Santé d'Occitanie dresse son dernier bilan au soir du 25 mars et recense un total de 1082 cas confirmés de coronavirus, 463 hospitalisations en cours, dont 145 en réanimation, et 45 décès.

Ces chiffres ne représentent qu'une partie de la mortalité, a reconnu mardi dernier le directeur général de la Santé.

Alors que dans certains pays, le dépistage a été mis en place à grande échelle, la France opère au compte-goutte.
 

"On va vers une hécatombe"

Dans une tribune en date du 26 mars, le président du Conseil Départemental du Tarn, Christophe Ramond déplore que la France ne suive pas les recommandations de l'OMS.

Testez ! Testez ! Testez ! Voilà les recommandations martelées par l'OMS aux pays européens. Voilà ce que devrait être notre doctrine !

"Le Conseil départemental du Tarn consacre plus de 52 millions d'euros à nos séniors afin de bien vieillir. Nous accompagnons nos aînés pour vivre dignement. Je ne peux aujourd'hui malheureusement que relayer avec force les appels de la communauté scientifique : « On va vers une hécatombe dans certaines Régions ! »," précise t-il encore.

 Il demande à l'Etat de généraliser les tests de dépistage "immédiatement" pour les soignants des Ehpad afin dit-il "d'éviter à un porteur sain de venir travailler au contact de nos aînés... ces tests permettront de sauver des vies."
"L'heure n'est pas à la polémique ajoute t-il, mais à l'action". 

Le comptage des décès fait polémique

Cette tribune intervient alors que des questions sont posées, au même moment aux autorités, sur le comptage des décès dans les Ehpad.
Pour répondre à la polémique, Catherine Ferrier, préfète du Tarn a apporté des précisions à la presse ce jeudi.

La représentante de l’Etat reconnait "qu’il n’y a pas jusqu’à présent en France de système d'information similaire à ce qui existe pour les hôpitaux, permettant une vue en temps réel des décédés en Ehpad, c'est pourquoi l’ARS ne peut communiquer à ce stade que le nombre de décès en hôpital, seule donnée fiable. Mais cela va changer car au niveau national un système d'information est en cours de finalisation (déploiement prévu fin de cette semaine) pour disposer d'informations précises et fiables sur les Ehpad".

La préfète déplore dans un Ehpad du Tarn, un seul décès d’une suspicion de Covid19, selon les éléments de l’ARS.
Cette personne du Tarn, décédée à l’hôpital de Toulouse a été recensée dans les chiffres de Haute-Garonne.

Manque de moyen, de matériel et personnels sous tension, le bilan de la pandémie pourrait être lourd dans les Ehpad.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus