Déconfinement : le circuit automobile d'Albi est le premier à rouvrir en France avec une course de bolides "rétro"

Le circuit automobile d'Albi est le premier à avoir rouvert ce week-end en France : une fête célébrée par une course de bolides "rétro". Au total 130 voitures de course produites entre l'après-guerre et les années 80 ont pu faire vrombir leurs moteurs, pour le plus grand plaisir de zéro spectateurs.

A Albi, après 3 mois de fermeture totale du fait du confinement, le célèbre circuit automobile de la préfecture du Tarn a vu ce week-end 130 bolides historiques et leurs équipages, retrouver le chemin de son tracé particulièrement apprécié.

Premiers en France, les organisateurs avaient opté - en l'honneur du week-end inaugural de réouverture - pour un rassemblement de véhicules rétro, produits entre l'immédiat après-guerre et les années 80. Le seul bémol, c'est qu'aucun spectateur n'a été autorisé à participer à la fête.

130 à zéro

Près de 130 véhicules se sont inscrits à cette compétition inaugurale mais c’est donc à huis-clos que les courses ont dû s'enchaîner.

Ces contraintes ont obligé les organisateurs de la manifestation à revoir la formule à la baisse. C'est ainsi qu'ils ont dû se contenter d'une exposition de véhicules historiques réduite au minimum, et renoncer à l'habituelle bourse d’échanges qui en est l'apanage.

Ces restrictions n'ont pas empêché pour autant les participants d'apprécier à sa juste valeur le plaisir de pouvoir à nouveau faire vrombir le moteur de leurs bolides, et de réaliser des tours sur ce circuit historique et illustre.

Un plaisir savouré également par le directeur Grégor Raymondis : « c'est un vrai succès, les participants ont répondu présent en nombre et on a su s'adapter aux restrictions imposées par la crise sanitaire; le plus grand regret c'était l'absence de spectateurs".

Prochain, et premier, rendez-vous avec du public : dans un mois se disputera le Grand prix historique d’Albi, les 18 et 19 juillet prochain,  avec une capacité d'accueil limitée à 5 000 personnes par jour. « Ce sera la première compétition officielle depuis l’arrêt des courses, et c'est toujours bon à prendre », se réjouit le directeur du circuit.

Un programme resserré

Pour rattraper les 4 mois au total de privation, la suite du programme est bien chargée : un trophée "tourisme endurance" sera disputé au début du mois d'août; le Grand-Prix catégorie Camions sera décalé aux 19 et 20 septembre; enfin le Grand prix d’Albi FFSA GT se déroulera du 16 au 18 octobre.

Après la fin de cette saison tronquée, il faudra entreprendre et mener à bien les travaux de mise aux normes de la piste, condition indispensable pour retrouver le droit - en 2021 - d'organiser ce qui fait la fierté et la réputation du circuit d'Albi dans le monde du sport motocycliste : les finales du championnat de France de "Superbike".

 

Sur le circuit d'Albi, le reportage de Robin Doreau et Véronique Galy.

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité