Disparition dans le Tarn : l'important dispositif est levé mais les recherches se poursuivent autour de Lacaune

Un quadragénaire trisomique est disparu dans le Tarn depuis une semaine. Malgré les importants dispositifs de recherches déployés autour des Monts de Lacaune, Eric Perez reste introuvable. Les moyens ont été réduits mais gendarmes et bénévoles ne perdent pas l'espoir de le retrouver.

Ce lundi 5 juillet, les recherches près du lieu-dit Landissou non loin de Lacaune continuent mais les moyens de recherche viennent d'être réduits. Pendant une semaine, les forces de gendarmerie, les pompiers, les bénévoles ont passé au peigne fin le secteur pour tenter d'avoir un signe de vie d'Eric Perez.

L'important dispositif est levé

Un dispositif hors normes avait été mis en place pour retrouver Eric : "Tous les jours, nous avions mobilisés une trentaine de militaires, des pompiers, un drone qui produit des images thermiques, un hélicoptère avec le même dispositif, 3 types de chiens spécialisés dans ce type de recherche. Nous avons sondé le Gijou, les bâtiments agricoles ont été inspectés, un travail minitieux sur un secteur de 30 km2."

Le colonel Thierry Blondet commandant en second du groupement du Tarn a dû se résoudre à l'évidence : pas de trâces d'Eric Perez le long du chemin de la voie verte, dans les secteurs alentours, dans la rivière Gijou. La rivière est très longue mais peu profonde : "Elle fait entre 20 et 90 cm maximum de profondeur. S'il y avait eu quelque chose, nous l'aurions trouvé." 

Les recherches se poursuivent donc dans le cadre d’un service normal. La brigade de Lacaune continue de silloner le secteur avec les effectifs locaux.Tous les jours, 4 à 5 heures de recherchent y sont consacrées. "On ne laisse pas tomber, on ne lâche pas mais on centralise les moyens avec des recherches moins denses et plus aléatoires. C'est une zone compliquée, avec beaucoup de bois. La difficulté vient aussi du fait que la personne recherchée ne peut pas nous répondre, affirme le colonet Blondet."  

Les bénévoles toujours mobilisés

Tous les jours, en plus des forces militaires et des pompiers, 40 à 60 bénévoles sont venus prêter main forte. Aujourd'hui encore, l'association "Los passejaires" qui constitue un groupe de randonneurs sur Lacaune est repartie en forêt à la recherche du moindre indice, pour borner également des chemins non repertoriés. Ils vont ratisser le secteur de Landissou sur plus d'un km2.

La gendarmerie de Lacaune demande à ces bénévoles de se signaler avant de faire des recherches, de laisser un numéro où ils peuvent être joints dans leur voiture lorsqu'ils se garent dans cette zone. Le mieux étant de se signaler auparavant directement à la gendarmerie. Ces recherches doivent être organisées, coordonnées, pour plus d'efficacité mais aussi pour la sécurité des bénévoles. 

Pour tout signalement, contactez la mairie de Lacaune au 05 63 37 61 04.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité