• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le préfet du Tarn appelle les gilets jaunes à cesser leur mouvement

© T.Villéger/France 3 Midi-Pyrénées
© T.Villéger/France 3 Midi-Pyrénées

Les gilets jaunes du Tarn s'exposent à des contraventions. Le préfet annonce que les forces de police vont "systématiser les relevés d'infraction". Dans un communiqué le représentant de l'Etat appelle les gilets jaunes à cesser leur mouvement.

Par Juliette Meurin

Dans le Tarn, la mobilisation des gilets jaunes a été importante dès le samedi 17 novembre.
5 jours après, des barrages filtrants sont encore installés dans une dizaine de communes du département. Les manifestants sont moins nombreux mais la perturbation de la circulation commence à pénaliser des entreprises.

 De nombreux responsables de ces entreprises font désormais état de difficultés d'approvisionnement et de pertes de chiffre d'affaire, indique la préfecture

Dans un communiqué, le préfet rappelle que déclarer une manifestation sur la voie publique est obligatoire trois jours au moins avant l'événement. "Organiser une manifestation non déclarée est passible de sanctions pénales pour les organisateurs." précise-t-il.

"Chaque manifestant est responsable de ses actes et ne ne peut ignorer les conséquences qui en résultent directement sur l'activité économique, le cas échéant sur l'emploi des tarnais."

La préfecture indique que les forces de sécurité vont poursuivre les objectifs assignés de sécurisation des manifestants et de libre circulation des tarnais et qu'elles vont systématiser les relevés d'infractions et contraventions.

"Il est désormais attendu un retour à une circulation normale dans le Tarn" conclut le communiqué.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus