Routes à 90 km/h, le département du Tarn rehausse la vitesse maximale autorisée

Publié le
Écrit par Juliette Meurin
Photo d'illustration. Le conseil départemental du Tarn va remettre 188 km de routes à une vitesse maximale de 90 km/h
Photo d'illustration. Le conseil départemental du Tarn va remettre 188 km de routes à une vitesse maximale de 90 km/h © JOSSELIN CLAIR / MAXPPP

Dans le Tarn de nouvelles portions de routes vont revenir à une limitation de vitesse maximale de 90 km/h. L'abaissement de cette limite à 80 km/h imposée par le gouvernement en 2018 avait suscité une polémique. Les départements qui le souhaitent peuvent demander des dérogations.

Le conseil départemental du Tarn va continuer à remettre des routes à une vitesse maximale de 90 km/h. En 2021 certaines voies étaient déjà passées de 80 à 90 km dans le département.

Cette année les portions de voies concernées sont :

  • La RD600 entre Albi et Cordes
  • La RD631 entre l’A68 et Graulhet
  • Le RD903 entre Albi, Valence d’Albigeois et la limite de l’Aveyron
  • Les RD112 et RD630 entre l’A68, Lavaur et Castres
  • La RD622 entre Revel et Soual
  • La RD607 entre Montfranc, Lacaune et Murat.  

Au total, dans le Tarn, 188 kilomètres vont bénéficier du retour à 90 km/h, dès le 1er février 2022.

En juillet 2018, le gouvernement avait décidé d’abaisser la vitesse maximale de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens sans séparateur. De fortes protestations avaient suivi au sein de la population. Fin 2019, la loi d’orientation des mobilités a permis aux départements de déroger à la règle après avis de la commission départementale de la sécurité routière sur chacune des sections de route concernées.

Selon un rapport ministériel datant de fin 2021, 37 départements sont repassés aux 90 km/h, des départements à dominante rurale et ayant une faible densité de population, selon cette étude.                              

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.