Tarn : les agriculteurs rallument les feux de détresse face à la hausse du carburant, des engrais et de l'alimentation animale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvain Duchampt
En 2014, les agriculteurs avaient allumé des feux pour dénoncer les contraintes administratives et économiques. Cette fois-ci, ils alertent sur la forte hausse de leurs matières premières et sur la guerre que se livrent les grandes surfaces pour vendre le moins cher.
En 2014, les agriculteurs avaient allumé des feux pour dénoncer les contraintes administratives et économiques. Cette fois-ci, ils alertent sur la forte hausse de leurs matières premières et sur la guerre que se livrent les grandes surfaces pour vendre le moins cher. © THIERRY GACHON / MAXPPP

Les agriculteurs font, eux aussi, face aux très fortes hausses du carburant, des engrais et de l'alimentation pour leurs animaux. Ils se disent également victimes de la guerre commerciale que se livrent les grandes surfaces. Les jeunes agriculteurs du Tarn allumeront, dans la soirée du jeudi 25 novembre, neuf feux à travers tout le département pour signifier leur détresse.

Les agriculteurs du Tarn s'estiment pris en étau. D'un côté, "la forte hausse des charges spéculatives sur nos exploitations agricoles (engrais, carburants, alimentation des animaux, …)". De l'autre "la guerre commerciale que se livre la grande distribution, à qui vendra le moins cher, et ses opérations de type black Friday !". Selon les Jeunes Agriculteurs 81 et la FDSEA, malgré tous leurs efforts sur la gestion des coûts de production, leurs "exploitations agricoles sont en danger !". Neuf feux de "détresse" vont être allumés jeudi 25 novembre dans tout le département du Tarn afin d'alerter sur leur situation.

CHAUDS COMME LES BRAISES

"Cela se veut très symbolique, explique Christophe Rieunau, président des JA81, comme les braises qui deviennent de plus en plus chaudes lorsque l'on souffle dessus, à l'image de notre colère."

Il y a tout d'abord l'inflation du coût des matières premières qui s'envolent : le carburant, les engrais, l'alimentation des animaux. "Certains postes ont doublé. Certaines structures ont eu 10.000 euros de plus à dépenser en termes de charges. Même si le travail a été fait lors des Etats généraux de l'alimentation, l'application reste à faire" décrit Christophe Rieunau. 

VICTIMES D'UNE GUERRE COMMERCIALE

Le choix de la date de cette action n'a pas été choisi au hasard. La veille du Black Friday. Une façon de rappeler " que l'alimentation a, elle aussi, une valeur" et que la guerre commerciale menée par les grandes surfaces pour obtenir des prix toujours plus bas n'est plus acceptable.

"Depuis quelques jours, je vois des publicités mettant en avant le côté "français" de certains produits. Mais une fois que les marges sont enlevées, il n'y a plus rien pour les agriculteurs, déplore le président du syndicat agricole. Regardons ces marges et offrons des prix acceptables à la fois pour les clients et pour les agriculteurs." Un appel afin que les feux de détresse ne deviennent pas ceux de la colère.

Les lieux des actions de ce jeudi 25 novembre :

ALBI : à compter de 20h00 ; Rond-point Sortie N88 ZA ALBIPOLE, Lycée Fonlabour (sens Albi Toulouse)

CASTRES : à compter de 20h ; Rond-point entre les 2 rocades (entre la N112 et Le début de la D1012) – MELOU

Lavaur - Rabastens : Ferme les Massies, 81800 COUFFOULEUX

Réalmont-Montredon : La Croix, 16 chemin de Caylou - 81120Réalmont

Valence-Valdéries : GUILLOU 81350 SAUSSENAC

Gaillac-Graulhet-Cadalen : 598 Route des Stades, 81600 BRENS

Dourgne : Croisement entre D12 et D622 près de la jardinerie la serre de LEMPAUT - 81700 LEMPAUT

Puylaurens-Cuq Toulza : ROND-POINT DE LA TRAPPE HAUTE (jonctionN126, D926, D12, Parking covoiturage) 81700 PUYLAURENS

Lacaune-Murat : Croisement D607 et D622 - 81230 LACAUNE

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.