Tarn : le corps de Cécile Monnot a été retrouvé dans Le Thoré

Publié le Mis à jour le

Le corps de Cécile Monnot a été retrouvé ce lundi 17 janvier dans le Thoré sur la commune de Labruguière. Cette institutrice de 50 ans était portée disparue depuis 8 jours. Son fils avait également été retrouvé noyé.

C'est une macabre découverte qui a été faite, ce lundi 17 janvier après-midi, dans le sud du Tarn. Le corps d'une femme a été repêché dans la rivière Le Thoré sur la commune de Labruguière, au lieu-dit En Gasc.

Il s'agirait bien de Cécile Monnot disparue depuis une semaine. Les vêtements portés par la victime retrouvée correspondent bien à ceux de Cécile Monnot le jour de sa disparition, selon les gendarmes présents sur place. Une issue fatale après une semaine d'intenses recherches.

Portée disparue depuis le 9 janvier

Le 9 janvier dernier en effet vers 15h cette institutrice de 50 ans était partie en voiture de son domicile de Rigautou à Pont-de-L’Arn avec son fils Florian promener leur chien, comme ils en avaient l’habitude. Mais quelques heures plus tard, le père inquiet de ne pas les voir revenir, s'était rendu sur les lieux avec sa fille et avait prévenu les gendarmes.

La voiture avait été retrouvée garée près d'une aire de jeu en bordure du Thoré. Seul le chien, un border collie, avait été retrouvé sur place. 

Le fils Florian, déjà retrouvé mort noyé 

Le lendemain soir, le corps de Florian, 21 ans, était retrouvé dans la rivière, coincé dans les grilles de la centrale hydroélectrique de Caucalières, à 3 km en aval du lieu de la disparition. Selon l'autopsie, la noyade accidentelle est la cause du décès.

Depuis, Cécile restait introuvable malgré d'importants moyens déployés par les gendarmes qui ratissaient les berges du Thoré. Avec les fortes pluies cette semaine là, le débit de la rivière était très fort et le niveau d'eau très haut rendant les recherches infructueuses. 

Finalement des gendarmes ont aperçu un corps au fond du Thoré ce lundi après-midi. Il a été repêché par des plongeurs sapeurs-pompiers de Castres.

Un médecin légiste est intervenu pour constater le décès. Il pourrait être accidentel selon les premiers éléments.

Une autopsie doit être réalisée ces prochains jours pour vérifier les causes exactes du décès de cette mère de 4 enfants.