Coronavirus : les joueurs du Castres Olympique acceptent de baisser leurs salaires la saison prochaine

Les joueurs du Castres Olympique ont signé un accord avec leur club ce lundi. Pour faire face aux conséquences de la crise liée au COVID-19, ils acceptent de baisser leurs salaires pour la saison 2020-2021. Le CO est le premier club du Top 14 à signer un tel accord. 

Rory Kockott et ses coéquipiers du Castres Olympique, lors d'un match face au Racing 92, le 25 janvier 2020.
Rory Kockott et ses coéquipiers du Castres Olympique, lors d'un match face au Racing 92, le 25 janvier 2020. © REMY GABALDA / AFP
Un accord sur une baisse des salaires pour les joueurs et l'encadrement sportif pour la saison prochaine a été trouvé ce lundi 11 mai au Castres Olympique. Vainqueur du bouclier de Brennus 2018, Castres est le premier club du Top 14, à signer un accord de baisse des rémunérations. 
 

Une baisse de 15% pour les joueurs

Dans un communiqué publié sur son site internet, le CO indique qu'un CSE (comité social et économique) s'est tenu ce lundi matin "pour examiner l’impact de la crise liée au COVID-19 sur l’activité et le fonctionnement du club". 
Un accord y a été acté, portant sur une baisse "maximale" des salaires de "15% pour les joueurs" et de "20% pour l'encadrement sportif" pour la saison prochaine 2020-2021.
    
Ce projet a été accepté "à l'unanimité" et signé  par les représentants élus des joueurs, Mathieu Babillot, Rodrigo Capo Ortega, Baptiste Delaporte, Julien Dumora, Marc-Antoine Rallier ainsi qu'Armand Batlle représentant du syndicat Provale.
Ces baisses de rémunération vont concerner 35 personnes en contrat professionnel selon le club mais pas les joueurs espoirs. 
 

"Responsabilités et solidarité"

"Dans ces circonstances particulières, l'ensemble des joueurs a fait preuve d'un grand sens des responsabilités et de solidarité. Il était important qu'ils fassent un geste fort démontrant leur attachement au club et leur souci de contribuer à lui permettre de poursuivre son activité dans les meilleures conditions possibles", souligne le président du club, Pierre-Yves Revol. "En conséquence de cet accord, notre masse salariale baissera d'environ 15% mais nous aurons un effectif compétitif."
 "Nous voulions prouver à tout l'environnement du club, partenaires, abonnés, supporters, notre mobilisation en participant activement à l'effort collectif que la situation impose. Il était important d'envoyer rapidement un signal fort afin de lancer l'élan de solidarité qui doit se créer autour du club", indique de son côté le talonneur Marc-Antoine Rallier.


Des joueurs déjà en chômage partiel

10e au classement à l'arrêt du championnat, le Castres Olympique a décidé de mettre en chômage partiel "et pour une période indéterminée les salariés de l’effectif professionnel et du Centre de formation, l’encadrement sportif ainsi que la plupart des autres salariés" le 16 mars 2020.  Un chômage partiel toujours en cours ce lundi 11 mai. Les bureaux du club et la billeterie restent également fermés mais une des deux boutiques du CO rouvrira mardi, zone de la Chartreuse. Un sytème de drive y sera également mis en place.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
castres olympique rugby sport coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter