Le parc naturel régional du Haut-Languedoc fait face au réchauffement climatique

Sur les 306 000 hectares que couvre le parc du Haut-Languedoc, 100 fosses vont être creusées pour analyser la structure du sol. / © Miryam Brisse
Sur les 306 000 hectares que couvre le parc du Haut-Languedoc, 100 fosses vont être creusées pour analyser la structure du sol. / © Miryam Brisse

Le réchauffement climatique n'épargne pas le parc naturel régional du Haut-Languedoc. En 2003, plusieurs secteurs ont été touchés par la sècheresse. Un projet d'aide à la gestion forestière vient d'être initié. L'une des données essentielle est l'analyse des sols : 100 fosses vont être creusées.

Par Miryam Brisse

Au pied des grands arbres du parc naturel régional du Haut-Languedoc, un énorme trou de 4 mètres de profondeur. Tout au fond, un géologue prélève des échantillons de terre. Il doit analyser la structure du sol. L’opération sera renouvelée dans 99 autres fosses pédologiques, la moitié dans le Tarn, l’autre moitié dans l’Hérault.

L’objectif est d’obtenir des éléments précis sur la capacité des sols à stocker l’eau qui sert à alimenter les arbres dans le parc le plus boisé de France.
Grâce à ces données, les chercheurs vont obtenir une cartographie précise des différents sols qui composent ce territoire hétérogène de 306 000 hectares. Ces résultats seront notamment recoupés avec des éléments sur l’état sanitaire des arbres.

A terme, on connaitra les zones les plus vulnérables au changement climatique. Ces données seront accessibles via une application mobile. Elle sera essentiellement destinée aux exploitants et gestionnaires de la forêt. Ces derniers recevront ainsi des conseils de plantation pour les années à venir.
Les arbres plantés aujourd’hui ne seront exploités que dans une soixantaine d’années, le climat aura donc évolué d’ici là. Ce projet baptisé Life Foreccast est essentiel pour que cette économie de la filière bois perdure.


Le douglas est l'une des essences la plus exploitée dans cette forêt. / © Miryam Brisse
Le douglas est l'une des essences la plus exploitée dans cette forêt. / © Miryam Brisse


Le Parc du Haut-Languedoc anticipe le réchauffement climatique

 

Quelques chiffres sur le parc naturel régional du Haut-Languedoc

  • 306 000 hectares de surface
  • 117 communes sur le parc
  • 1267 m altitude maximale
  • 67 % du territoire est occupé par la forêt
  • 65% des forêts sont privées
  • 2000 emplois sont induits par la filière bois

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus