Pour la troisième fois cette année, les policiers municipaux de Lavaur et Lisle-sur-Tarn s'entraînent aux tirs

Au delà des deux entraînements par an obligatoires, les policiers municipaux de Lauvaur et Lisle-sur-Tarn s'entraînent aux tirs pour la troisième fois cette année. L'objectif est de déceler toutes les défaillances de sécurité qui peuvent subvenir dans des circonstances d'urgence. 

Par Anissa Harraou

Dans une carrière, les policiers municipaux s'entraînent au tirs mais pas que. Pour la police municipale, le but de ces stages est de se perfectionner en matière de sécurité et de connaître l'aspect psychique d'un tireur. 

 

Les entraînements aux tirs de la police nationale sont soumis à une réglementation nationale très stricte. Ces stages sont obligatoires à hauteurs de deux par an, mais la police municipale en est déjà au troisième stage de l'année. 


Connaître son arme 

En 3 heures et 300 cartouches, les policiers municipaux abordent le maximum de sujet liés au port de l'arme. La sécurité est le sujet phare des ces stages. "Le but est de se familiariser avec son arme pour apprendre à ne pas avoir peur d'elle, comme il ne faut pas avoir peur de prendre sa voiture." 

Un autre aspect sur lequel ces stages de perfectionnement mettent l'accent : la détection des défaillances. Les policiers doivent être parés à toutes éventualités, à tous les dangers. 



Les policiers municipaux s'entraînent aux tirs à l'arme à feu
Pour la troisième fois cette année, les policiers municipaux s'entraînent aux tirs. Le but est de déceler toutes défaillance de sécurité.

 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus