Toulouse : un joueur de badminton aux Jeux paralympiques de Tokyo dans un fauteuil sorti d'un laboratoire d'Airbus

A Toulouse, le joueur de badminton David Toupé peaufine sa préparation pour les Jeux paralymiques de Tokyo 2020 (24 août au 5 septembre 2021). Ce membre de l'équipe de France prendra part à l'événement équipé d'un nouveau fauteuil conçu bénévolement par des ingénieurs d'Airbus.

David Toupé, sélectionné aux Paralympiques de Tokyo 2020,  présente son nouveau fauteuil fabriqué bénévolement par des ingénieurs d'Airbus.
David Toupé, sélectionné aux Paralympiques de Tokyo 2020, présente son nouveau fauteuil fabriqué bénévolement par des ingénieurs d'Airbus. © Airbus

Pour David Toupé, c'est comme un cadeau tombé du ciel. Ce joueur de parabadminton qualifié pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 (24 août/5 septembre 2021) avec l'équipe de France emmènera dans ses bagages un fauteuil qui révolutionne la pratique de son sport. Conçu bénévolement à Toulouse par des ingénieurs d'Airbus, cet équipement ultra-léger sera sans doute un atout dans sa quête de titres olympiques.

Un champion en quête de performance

Depuis son accident de ski en 2003 qui l'a rendu paraplégique, David Toupé a toujours repoussé ses limites. Badiste (joueur de badminton) de haut niveau lorsqu'il était valide, il a continué sa pratique en fauteuil, raflant au passage titres et médailles par brassées. En 2013, il devient le premier français champion du monde de badminton. L'ancien kiné, aujourd'hui âgé de 44 ans, vit à Bagnères-de-Bigorre (65) et s'entraîne régulièrement au CREPS (Centre de Ressources d'Expertise et de Performance Sportive) de Toulouse (31). Il ne cesse de s'intéresser à l'innovation technologique pour perfectionner son matériel d'entraînement et de compétition.

J'ai eu une carrière de sportif valide en badminton, ça m'a aidé techniquement pour basculer dans le parabadminton. Mais pour se déplacer sur le terrain, pour enchaîner et rester précis, on rentre dans le domaine du sport mécanique.

David Toupé, membre de l'équipe de France de parabadminton

Une quarantaine d'ingénieurs bénévoles mobilisés

C'est à la suite d'une demande de dossier de sponsoring à la mission Handicap et Insertion d'Airbus que David rentre en contact avec des ingénieurs de l'avionneur. Une quarantaine de bénévoles oeuvrant dans un laboratoire de recherche interne se passionnent  pour un défi : concevoir un fauteuil ultra-léger et réactif permettant d'améliorer les déplacements du parabadiste sur un terrain.

Un fauteuil en carbone et aluminium de 11kg

En dehors de leur temps de travail, ces ingénieurs bénévoles, experts en mécanique, en ergonomie ou en propulsion mettent leurs compétences et leurs savoir-faire en commun. Deux ans et demi de cogitations, de conceptions par logiciels et de tests qui aboutissent à la création d'un fauteuil de 11kg adapté à la pratique du parabadiste. L’angle des roues a ainsi été étudié et modifié. Des leviers spécialement conçus permettent au joueur d'ajuster sa vitesse et ses performances dans ses mouvements.

On a pris le parti de faire un fauteuil réglable, qui puisse faire évoluer la position de David sur le fauteuil. Aujourd'hui, on a figé les dimensions. Et on a créé un fauteuil hybride, mi-aluminium, mi-carbone.

William Bras, ingénieur Airbus et coordinateur du projet

Aligné en simple et en double à Tokyo

David Toupé est maintenant dans la dernière ligne droite qui mène aux J.O de Tokyo. Equipé de son nouveau fauteuil, le Bagnérais met les bouchées doubles en s'entraînant au quotidien au CREPS de Toulouse. Au Japon, il sera aligné en simple et en double au sein de l'équipe de France.

Armé d'un petit bout de technologie toulousaine, David Toupé tentera d'arracher une médaille sur les terrains de Tokyo. C'est la première fois que le badminton sera représenté aux Jeux Paralympiques depuis leur création en 1960.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handisport sport jeux olympiques airbus aéronautique sciences