Tour de France : l'Occitanie très présente pour l'édition 2022

Le parcours du Tour de France 2022 a été dévoilé jeudi 14 octobre. Les rumeurs de la part belle consacrée aux routes d'Occitanie sont confirmées : le tour y restera une semaine. Il arrivera à Mende le 16 juillet et repartira de Rocamadour le samedi 23 juillet, avant l'arrivée à Paris le lendemain.

Le parcours 2022 avait fuité dans la presse. Lors de la présentation officielle ce jeudi 14 octobre 2021, les rumeurs sont désormais des certitudes : il n'y aura pas de déçus, surtout pas en Occitanie. Dans un communiqué, la présidente de région Carole Delga s'en félicite : "Cette année, j'étais particulièrement attachée à ce que le Tour de France puisse s'arrêter à Lourdes, notre première ville touristique d'Occitanie, qui a tant souffert de la crise COVID. Les étapes de Cahors et Mende me tenaient aussi particulièrement à cœur depuis plusieurs années et je remercie sincèrement les organisateurs de les avoir intégrées au parcours."

L'édition 2022 se déroulera du 1er au 24 juillet et arrivera en Occitanie le 16 à Mende où ils affronteront la montée de la Croix-Neuve, dénommée également "montée Laurent Jalabert" où le Mazamétain s'était imposé en 1995. Le lendemain, direction l'Aveyron où le tour partira depuis Rodez, une habituée du Tour, déjà visitée en 2017 et 2019 pour le plus grand plaisir de son maire. Christian Teyssèdre est lui même cycliste, amateur de vélo et du Tour. "Quand j’ai été élu, je suis allé voir Christian Prudhomme à Paris. Le tour n’était pas venu à Rodez depuis 30 ans et de suite, il m’a dit OK. Le Tour est symbole d’attractivité : c’est bon pour Rodez, c’est bon pour l’Aveyron, pour la région. Quand le Tour vient, c’est des heures et des heures de télévision. C’est du direct et c’est 500 M de téléspectateurs qui regardent, qui verront le musée Soulages, la cathédrale... On ne pourrait jamais se payer cette pub."

Le dimanche 17 juillet, les coureurs partiront donc en terre ruthène pour se rendre à Carcassonne, autre grande habituée de la grande boucle. Ils auront le temps d'admirer la citadelle car le lundi sera une journée de repos avant de rejoindre Foix le mardi pour la 16e étape.  Ensuite, les choses sérieuses commencent avec les Pyrénées. Saint-Gaudens / Peyragudes pour le mercredi, Lourdes / Hautacam le lendemain.

La surprise c'est Castelnau-Magnoac, une ville-village d'un peu plus de 800 habitants qui avait déjà vu passer le Tour et qui -grande première- le verra partir le 22 juillet pour Cahors. "La proximité des Pyrénées,  la présence d'Antoine Dupont l'enfant du rugby de Castelnau-Magnoac, tout ceci a séduit Christian Prudhomme, assure un élu."

Autre nouveauté, le Tour 2022 se rendra dans deux villes d'Occitanie où se déroulent des pélerinages : Lourdes et Rocamadour. Lacapelle Marival/Rocamadour (Lot) sera l'avant-dernière étape et surtout, il s'y déroulera un contre-la-montre individuel qui pourrait bien chambouler le classement. Les commerçants lotois se frottent déjà les mains : "C'est une très bonne chose pour nous les commerçants de Rocamadour. La ville est très connue, le Tour va amener encore plus de monde."

Un beau parcours qui préfigure un beau Tour de France, où l'on espère que les cyclistes français pourront s'illustrer, et pourquoi pas en Occitanie. 

L'Albigeois Lilian Calmejane qui avait remporté une étape du Tour de France 2017 dans la station des Rousses est fin prêt pour récidiver. Il avait dû renoncer cette année suite à plusieurs problèmes de santé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport