Cet article date de plus de 7 ans

Le train Nîmes-La Bastide redémarre

Coupée depuis plus de 10 jours après les inondations, la ligne SNCF qui relie Nîmes à La Bastide reprend du service ce mercredi avec un premier départ de Nîmes à 12h18 et un second départ d'Alès, dans l'autre sens, à 12h26.

Les usagers du Cévenol l'attendaient avec impatience. Le train qui relie Nîmes à La Bastide Saint-Laurent-les-Bains reprend donc du service. Premiers départs, de Nîmes comme d'Alès à la mi-journée (12h18) et premier départ de La Bastide vers Nîmes  prévu en début d'après-midi à 13h07 avec un retard annoncé de 5 minutes.Le trafic doit ensuite évoluer normalement. Vous pouvez consulter le trafic SNCF en temps réel.

Les fortes chutes de pluie des 10 et 11 octobre avaient considérablement endommagé les voies ferrées et rendu impraticable une partie du réseau routier dans le département du Gard. Les équipes de l’infrastructure SNCF ont été mobilisées sur plus de 10 secteurs pour conduire de lourds travaux de remise en état des lignes.

 la ligne des Cévennes sévèrement touchée

A Mende et à La Bastide, les voies ont été totalement inondées. A Villefort, le remblai a été emporté par un torrent. A Génolhac, des coulées de boues ont provoqué des creusements de la plate-forme ferroviaire, des amas de pierre se sont amoncelés sur la voie et sur plusieurs dizaines de mètres le ballast a été emporté. A la Grand-Combe, un éboulement de terrain s’était produit sur la voie ferrée. Enfin à Alès, plusieurs remblais ferroviaires avaient été emportés sur une profondeur d’1 à 4 mètres.

Grâce à des travaux importants, la reprise progressive de la circulation peut donc s'effectuer. Depuis mercredi dernier,  les lignes Mende - La Bastide et La Bastide - Langogne sont rétablies et aujourd'hui c'est donc au tour de la ligne Nîmes-Alès-La Bastide d'accueillir de nouveau des passagers.

Les travaux réalisés

-créations d’accès aux voies ferrées pour les engins,
-dépose de la voie pour permettre les opérations de terrassement et remblaiement,
-remise à niveau du ballast, remontage de la voie,
-et enfin vérification de l’ensemble des installations de sécurité (Passage à niveau, signalisation…)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf inondations transports