Les victimes de l'arnaque Sun Water se réunissent à Nîmes pour obtenir réparation

La société Sun Water a escroqué 7.000 personnes en Languedoc-Roussillon. Des démarches en justice sont en cours, mais toutes les personnes concernées ne les connaissent pas, d'où la nécessité de faire des réunions d'information, comme c'est le cas à Nîmes.

Les victimes de la société Sun Water se réunissent à Nîmes sous l'égide de l'UFC Que choisir. Août 2015.
Les victimes de la société Sun Water se réunissent à Nîmes sous l'égide de l'UFC Que choisir. Août 2015. © France 3 LR
Entre 2008 et 2012, la société Sun Water a escroqué 14.000 personnes, dont 7.000 en Languedoc-Roussillon.

Elle proposait un adoucisseur d'eau à 1 euro mais avec un contrat d'entretien à crédit et sur plusieurs années et dont les montants allaient de 2.400 à 4.500 euros. Même si l’entreprise a été mise en liquidation en 2012, les victimes continuent à subir les conséquences de cette arnaque.

Epaulées par l’association UFC Que choisir, elles ont lancé des démarches en justice pour obtenir réparation.

Reportage à Nîmes de Luc Calmels et Pascale Barbès.
durée de la vidéo: 01 min 48
Nîmes : réunion des victimes de l'escroquerie de Sun Water

L’association continue à faire savoir que des démarches peuvent entreprises, car toutes les victimes de l’escroquerie ne se sont pas encore mobilisées. Dans le Gard, plus de 1.000 personnes n'ont toujours pas réagi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie société justice entreprises
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter