Commémoration de la rafle du Vél d'Hiv à Drancy

© Stéphane Fouquet
© Stéphane Fouquet

Il y a 70 ans le Vélodrome d’hiver situé dans le XVème arrondissement fut le théâtre d’une des pages les plus sombres de l’histoire de France sous l’Occupation.

Par Mathilde Riou

Les 16 et 17 juillet 1942 plus de 13000 juifs furent déportés vers Auschwitz après une rafle organisée par la police française sous la direction de René Bousquet.

Cérémonie de Drancy
 
Pendant 4 jours, les victimes de cette rafle vécurent dans des conditions inhumaines avant d’être emmenées dans les camps de Beaune-la-Rolande, Pithiviers (Loiret) et Drancy (Seine-Saint-Denis). Après quelques semaines en camp d’internement, ils furent déportés à Auschwitz où seulement 25 adultes et quelques enfants survécurent.
 
Une cérémonie de commémoration avait lieu ce lundi à partir de 11H00 à la cité de la Muette devant l’ancien camp d'internement de Drancy.

 
La commémoration officielle aura lieu le dimanche matin 22 juillet sur les lieux de l'ancien Vel'd'Hiv', à Paris, détruit en 1959, en présence du président de la République François Hollande.
 


Des expositions pour le devoir de mémoire
 
Alors que 60% des 18-24 ans n’ont jamais entendu parler de la rafle du Vél d’Hiv, selon un sondage pour l’Union des étudiants juifs de France, des cérémonies et expositions sont organisées à Paris pour ne pas oublier et informer les jeunes générations sur cet épisode tragique de la collaboration avec le régime nazi.


Témoignade d'un rescapé de la rafle du Vél d'Hiv

Exposition des archives de la police parisienne sur la rafle du Vél d’Hiv à la mairie du IIIème arrondissement, du 16 juillet au 15 septembre prochains.
 
L’exposition « c’étaient des enfants » à l’Hôtel de Ville revient sur le sort des 4000 enfants pendant cette rafle. Jusqu’au 20 juillet la mairie du XI ème arrondissement expose « Les Juifs de France pendant la Shoah » réalisée par le Mémorial de la Shoah.
 
L'histoire du Vélodrome d'Hiver


 
 

Sur le même sujet

Les + Lus