Région parisienne : les loyers des biens privés ont augmenté de 2,6% en 2011

Le décret sur l'encadrement des loyers entre en vigueur, ce mercredi. C'est l'une des mesures phare du gouvernement Ayrault. / © FREDERICK FLORIN / AFP
Le décret sur l'encadrement des loyers entre en vigueur, ce mercredi. C'est l'une des mesures phare du gouvernement Ayrault. / © FREDERICK FLORIN / AFP

Selon la dernière étude de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap), les loyers privés ont augmenté de 2,6% contre 1,5% en province sur l'année 2011.

Par Sarah Rebouh avec AFP

Pour l'Olap, "ces résultats confirment à la fois la modération des loyers en province où la hausse moyenne enregistrée est proche de l'Indice de référence des loyers (en savoir plus sur l'IRL) depuis cinq ans et la tension persistante dans l'agglomération parisienne avec une hausse globale significativement supérieure à l'indice". L'observatoire pointe du doigt le fait que les augmentations de loyer surviennent essentiellement lors d'un changement de propriétaire.

Ces augmentations lors des relocations restent à un niveau élevé dans l'agglomération parisienne (+7,3%), valeur moyenne des dix dernières années, avec une progression toujours plus forte à Paris (+10,8 %) qu'en proche banlieue (+7,0%). La grande couronne de Paris enregistre comme la province une hausse modérée de 1,9%. Cécile Duflot, ministre du Logement, a déclaré lors d'une conférence de presse que ces fortes hausses poussent le gouvernement à publier un décret prévoyant que dans une quarantaine d'agglomérations les loyers, lors d'une relocation ou lors d'un renouvellement du bail, ne pourront plus excéder le dernier loyer appliqué. Il ne s'agira pas de geler les loyers mais d'interdire une revalorisation souvent abusive. Ce fameux décret devrait entrer en vigueur à la rentrée.

"Ce décret ne vise pas les propriétaires qui louent leurs logements de façon responsable", a tout de même souligné Mme Duflot. En province, l'inflation est moins importante mais tout de même présente. L'étude s'est concentrée sur 11 villes dont Aix-en-Provence, Besançon, Bordeaux, Brest, Grenoble, Lille, Lyon, Nancy, Rennes, Strasbourg et Toulouse en remarquant toujours la même chose : la région parisienne reste de loin la zone la plus coûteuse en matière de logement.



Sur le même sujet

Les + Lus