Les musulmans entament le mois du ramadan

Les prières sont très importantes lors du mois du ramadan. / © PATRICK HERTZOG / AFP
Les prières sont très importantes lors du mois du ramadan. / © PATRICK HERTZOG / AFP

Les musulmans de France ont entamé vendredi à l'aube le mois de jeûne du ramadan, un des cinq piliers de leur religion, a annoncé jeudi le Conseil français du culte musulman (CFCM).

Par Sarah Rebouh avec AFP

"Le CFCM, réuni ce jeudi 19 juillet 2012, annonce solennellement que le premier jour du mois sacré de Ramadan pour l'an 1433 de l'Hégire correspondra au vendredi 20 juillet 2012", selon un communiqué du président du conseil, Mohamed Moussaoui. Le mois du ramadan, basé sur la lunaison, dure entre 29 et trente jours.

"Le CFCM appelle les musulmans de France à faire vivre l'esprit de ce mois, empli de solidarité et de générosité, en tendant la main aux plus démunis et  en apportant leur secours à ceux qui subissent partout dans le monde l'épreuve de la faim et de la soif au quotidien", ajoute le CFCM dans un communiqué.

Comme chaque année, les imams, théologiens et présidents d'associations musulmanes de France fixent cette date qui lance le mois de jeûne et de prières. "Ce sera très probablement le 20 juillet", avait déclaré au début du mois, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, ajoutant qu'un comité de réflexion se réunirait à l'automne pour mettre en place un calendrier lunaire "basé sur le calcul" et non plus sur l'observation à l'oeil nu. Ceci pour permettre de fixer à l'avance la date des fêtes musulmanes. De leur côté, la Grande Mosquée de Paris et l'UOIF (Union des organisations islamiques de France), qui ne font plus partie du CFCM - le recteur Dalil Boubakeur en a démissionné la semaine dernière et l'UOIF l'an dernier - feront leur annonce à part.

La période du ramadan commémore la révélation divine reçue par le prophète Mahomet. Cette dernière correspond au neuvième mois du calendrier hégirien, auquel les Musulmans se réfèrent pour leurs fêtes religieuses et qui s'appuie sur le cycle lunaire. Il s'agit du 1433ème ramadan de l'histoire du calendrier de l'Hégire. Ce mois est un moment important dans l'histoire de la religion musulmane. En effet, c'est pendant cette période que le Coran a été révélé au cours d'une nuit, appelée Nuit du Destin (Laylat-ul Qadr), au prophète Mahomet.

Un ramadan très suivi en Ile de France


En Ile de France, le nombre de musulmans est plus important que dans la reste de l'hexagone. En 2009, l'Ifop réalisait une étude permettant d'estimer que 5,8% de la population française faisait partie du culte musulman. Ils constituaient alors plus de 10% de la population dans le Val-d'Oise, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Dès vendredi (sous réserve d'officialisation) les pratiquants ne pourront ni manger ni boire jusqu'au coucher du soleil durant 29 ou 30 jours. Selon cette même étude, environ 70% des musulmans de France (estimés à 3,5 millions, dont environ 800.000 pratiquants réguliers), déclaraient observer le jeûne du ramadan, contre 60% il y a 20 ans. 

"Le caddie moyen d'une famille qui fait le ramadan augmente de 30 %", selon le directeur de Solis, Abbas Bendali. Dans le détail, "les feuilles de brick, les dattes, le lait fermenté et les soupes traditionnelles du Maghreb, l'harira et la chorba" connaissent traditionnellement des pics de vente lors du ramadan. "Les sodas, colas, boissons fruitées, jus de fruit du rayon frais et les fromages à pâtes fondues utilisés dans l'élaboration de plats orientaux" enregistrent également des hausses, mais leur consommation est sensible au climat. "Les chocolats en barres ou en tablettes, les céréales et les corn flakes", prisés pour l'apport énergétique avant le jeûne, voient aussi leur consommation s'accroître.

En banlieue, le Secours Islamique France accueille à Saint-Denis le chapiteau des "Tables du Ramadan", restaurant éphémère et solidaire ouvert à tous, sans distinction de religion. 500 repas complets y sont distribués chaque soir. L'association distribue en outre plus de 5.000 colis alimentaires dans une vingtaine de prisons d'Ile-de-France et de province, 50 repas et 30 colis par jour à des étudiants.

Sur le même sujet

Les + Lus