VIDEO - La délinquance roumaine a augmenté de 69% en deux ans

La délinquance roumaine a augmenté de 69% entre 2009 et 2011 / © France 3 Paris
La délinquance roumaine a augmenté de 69% entre 2009 et 2011 / © France 3 Paris

Le nombre de personnes de nationalité roumaine mises en cause pour des faits dedélinquance a augmenté de plus de 69% entre 2009 et 2011, selon des statistiques de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Une hausse qui touche particulièrement Paris.

Par Olivier Couvreur

Selon ce qu'en rapporte le quotidien, les quelque 20.000 personnes de nationalité roumaine mises en cause en 2011 représentent une augmentation de 69,35% par rapport aux 12.000 qui l'avaient été en 2009. La note de la DCPJ précise par ailleurs qu'"en 2011, un étranger mis en cause sur dix est" un ressortissant roumain. Ce sont, ajoute la même source, particulièrement pour des faits de cambriolages, d'escroqueries et de vols à l'étalage, que ces personnes sont mises en cause.

Quant aux Roumains mineurs, leur délinquance a augmenté de 102,92% entre 2009 et 2011, soit plus de 5.000 mis en cause en 2011, avec "une concentration près des grandes villes et des secteurs touristiques".

>> Voir notre reportage : 
La délinquance roumaine en hausse de 69% entre 2009 et 2011
Reportage : Laurence Barbry et Philippe Jarry
Déjà, en juillet 2011, des responsables policiers et de la justice s'inquiètaient de la délinquance "générée par les ressortissants roumains" en région parisienne qui, selon eux, explosait, se diversifiait et devenait violente à l'égard des forces de l'ordre.

La "délinquance générée par les ressortissants roumains" avait augmenté de 72,4% au premier semestre 2011 par rapport au premier semestre 2010, selon une étude policière qu'avait consulté l'AFP. Ainsi, 5.680 Roumains, dont une très forte majorité de mineurs, avaient été "mis en cause" pour des larcins sur les six premiers mois de 2011, contre un total de 3.294 sur la même période de 2010. Un document de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), que s'était procuré l'AFP, faisait déjà état d'une hausse de 69% sur les cinq premiers mois de l'année 2011.

Entre le 28 novembre 2011 et le 30 janvier 2012, vingt-cinq policiers roumains ont patrouillé en uniforme avec des policiers français dans les sites touristiques parisiens, et deux d'entre eux sont restés jusqu'au printemps dernier avec 8 autres déjà en place à la PP, spécialisés dans les investigations.

Selon les chiffres annoncés fin janvier 2012 par le préfet de police Michel Gaudin, le nombre de Roumains interpellés à Paris avait augmenté de 78% en 2011.

Sur le même sujet

Les + Lus