L'auto partage, un marché convoité à Paris

Par Christian Meyze

     Vous pensiez qu'à Paris, la voiture partagée c'était la "Bluecar" d"Autolib"?!  Et bien non, du moins pas seulement, et loin s'en faut! A Paris, 7 possibilités d'auto-partage existent aujourd'hui. 6 d'entre elles sont labellisées "auto-partage Paris" par la Ville de Paris et les organismes associés dans ce label depuis 2007.
Et la situation est loin d'être stable et définitive. Le dernier arrivé sur ce marché est une petite société "Key'Lib", née d'un projet de mise à disposition de véhicules pour  les étudiants d'écoles excentrées et mal desservies par les transports en commun (Normale sup Cachan, HEC, Polytechnique, Centrale etc...). Le projet a tellement bien marché que l'entreprise a ouvert l'offre au grand public. Et qu'elle a obtenu son label "auto-partage Paris" en février 2012.

     Et ce mardi 11 septembre, le groupe Veolia Transdev a cédé la société de covoiturage Mobizen à la société canadienne Communauto, le plus ancien
service d'autopartage d'Amérique du nord, qui s'installe ainsi à Paris, où il souhaite offrir une alternative à Autolib'. Mobizen, contrairement à Autolib', requiert que les parcours soient effectués en boucle, à lieu fixe, ce qui permet de réserver les véhicules pour une heure comme pour des trajets de plusieurs jours.
Mobizen et Autolib' "sont complémentaires et un rééquilibrage de leur offre permettra aux Parisiens de bénéficier d'une meilleure solution de rechange à la propriété individuelle d'une auto", a affirmé Benoît Robert, président et fondateur de Communauto. Mobizen, qui possède aujourd'hui un parc de 150 véhicules, souhaite à terme en proposer plusieurs milliers.

     Le nombre de parisiens propriétaires d'une voiture a fortement diminué ces dix dernières années. Désormais à peine un parisien sur deux est propriétaire de son véhicule. Du même coup, le besoin et le marché de la voiture partagée est né.
Et les offres sont nombreuses, et diverses. D"autolib" et son principe de véhicule que l'on prend sans réservation, sur n'importe quelle station, moyennant une partie d'abonnement et une partie du paiement à la durée, pour une zone de déplacement limitée, jusqu'à Carbox, qui s'adresse aux entreprises, en passant par "caisse commune" et Mobizen qui proposent des solutions avec ou sans engagement, à différents prix, aux particuliers.
Autre configuration avec "Citizencar", filiale d'un concessionnaire de parkings, qui vous propose de louer à d'autres la voiture dont vous êtes le propriétaire, quand vous ne vous en servez pas.

Toutes ces solutions sont évidemment sécurisées, via des systèmes d'assurance incluses dans les propositions.

Un marché prometteur donc, et par conséquent convoité. Reste cependant un bémol, en forme de casse-tête: les places de stationnement qui sont de plus en plus rares. Et toutes les sociétés qui espèrent s'implanter sont confrontées à cette difficulté: où stationner ces véhicules proposés au partage?
De quoi refréner bien des projets!

Sur le même sujet

Les + Lus