L'idée d'un récépissé pour chaque contrôle d'identité est abandonnée

Le projet de récépissé remis aux personnes faisant l'objet d'un contrôle d'identité, qu'avait défendu Jean-Marc Ayrault, semble désormais définitivement écarté, malgré les fortes attentes à gauche et dans les associations pour éviter les contrôles au faciès à répétition.
Manuel Valls, qui ne cachait pas son scepticisme depuis plusieurs mois, a enfoncé le clou: "La mesure serait beaucoup trop bureaucratique et lourde à gérer", a affirmé le ministre de l'Intérieur.
"J'ai du respect pour la sincérité des promoteurs de la délivrance d'un récépissé à chaque contrôle d'identité", mais "il me semble très difficile de retenir leur
proposition, en définitive peu développée à l'étranger".
Une prise de position qui ressemble à une fin de non recevoir.