Trois fonctionnaires de la sous-préfecture de Boulogne-Billancourt en garde à vue pour trafic de voitures de luxe

Trois fonctionnaires de la sous-préfecture de Boulogne-Billancourt (92), soupçonnés d'avoir participé à un trafic de voitures de luxe, ont été placés en
garde à vue.

Ils seront présentés à un juge d'instruction de Nanterre dans la journée de vendredi 21 septembre.

Mardi 18 septembre, les trois agents ont été interpellés à leur domicile, ainsi que huit garagistes, par les policiers de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO).
L'OCLCO souçonne les suspects d'avoir, depuis 2010, facilité l'importation depuis les Etats-Unis de véhicules de luxe, notamment de marques Aston Martin et Dodge. Les fonctionnaires du service des cartes grises de Boulogne, dont l'un a reconnu sa participation aux faits, auraient délivré des certificats d'immatriculation en validant de faux certificats de conformité. Près de 250 véhicules auraient ainsi été immatriculés en France.

Parallèlement à cette affaire, la préfecture des Hauts-de-Seine avait diligenté au printemps une enquête interne, confiée à l'inspection générale de l'administration, sur des soupçons de corruption au service des étrangers et des cartes grises à la sous-préfecture de Boulogne.
Deux des trois fonctionnaires avaient alors fait l'objet de mesures conservatoires: le premier s'était mis en disponibilité et le deuxième avait été affecté à un
autre poste.