• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le FN poursuit Anne Hidalgo pour ses propos sur la Collaboration

© Jacques Demarthon (AFP)
© Jacques Demarthon (AFP)

Le Front national a annoncé des poursuites judiciaires contre la première adjointe du maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), qui a déclaré un peu plus tôt que le FN, fondé en 1972, "a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis".

Par Mathilde Riou

Nouvelle polémique autour du Front National et de sa création.

Alors que le parti présidé par Marine Le Pen s’apprête à fêter ses 40 ans, Anne Hidalgo relance le débat sur les liens entre le parti et des collaborateurs de l'occupant nazi pendant la seconde guerre mondiale. Invitée sur i-Télé ce lundi, la candidate à la mairie de Paris a déclaré "l'Histoire a du sens, le Front national n'est pas un parti qui s'est constitué dans le cadre républicain, c'est un parti qui a lutté contre la République, qui a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis".

Le FN a réagit immédiatement par la voix de Steeve Briois, secrétaire général du FN. "Anne Hidalgo s'est couverte de ridicule", affirme-t-il dans un communiqué de presse, rappellant que le parti a été fondé en 1972, "soit juste plus de 27 ans après la fin de la seconde guerre mondiale". Interrogée lors du conseil de Paris, la première adjointe de Bertrand Delanoé a précisé qu'elle évoquait ainsi une "filiation" du FN avec des mouvements collaborationnistes.

Le FN poursuit systématiquement en justice tout propos l'assimilant au nazisme ou au fascisme.

Steeve Briois poursuit en évoquant "parmi les membres fondateurs du FN quelques unes des figures les plus éminentes et honorables de la lutte contre la barbarie nazie"  "le Front national n'a aucune leçon à recevoir d'une élue bobo, élevée dans le culte de François Mitterrand, illustre décoré de la Francisque et ami fidèle du déporteur zélé René Bousquet", réplique le bras droit de Marine Le Pen.

Lors du déjeuner de presse à la mairie de Paris, Anne Hidalgo a réagi en estimant "que c'est un honneur si on veut,d'être poursuivi par le FN. "Les livres d’histoire confirment mes propos et les liens de filiation entre le Front National et des partis collaborationnistes de la seconde guerre mondiale. C'est scientifique", ajoute-t-elle.

Les réseaux sociaux n’ont pas attendu pour s’emparer de l’affaire et plusieurs twittos commentent l’évènement avec le #HistoireSelonAnneHidalgo,

Sur le même sujet

Paris : les points de discorde entre Les Verts et Anne Hidalgo

Les + Lus