Hidalgo présente son équipe de campagne pour les municipales de 2014

© Jacques Demarthon (AFP)
© Jacques Demarthon (AFP)

Lundi 1 er octobre, Anne Hidalgo a présenté Oser Paris, l'association qui chapeaute sa campagne pour sa candidature aux municipales de 2014 à Paris. Autour d'elle, ce sont plutôt des visages arrivés récemment sur la scène parisienne.Decryptage.

Par Daic Audouit

"Salles de conseil", précisent les inscriptions sur les murs de l'école nationale des Arts et Métiers où Anne Hidalgo a convié la presse, ce matin, pour présenter son équipe de campagne et le site internet de son association "Oser Paris".

Une cinquantaine de personnes entourent la candidate Hidalgo. ll ne s'agit pas encore du conseil municipal mais ce pourrait bien l'être en cas de victoire en 2014. "Vous allez trop vite en besogne, mais il y en aura sûrement qui sont là aujourd'hui", plaisante Anne Hidalgo, au moment de la photo de famille.
"D'abord, il faut faire campagne et avoir un projet", reprend plus sérieusement Colombe Brossel, adjointe chargée de la vie scolaire. "Vous voyez les jeunes, ils sont raisonnables", réplique du tac au tac, la première adjointe à la mairie de Paris.

Jeunes et raisonnables, des profils idéaux pour Anne Hidalgo. Mis à part, Christophe Girard et Pierre Aidenbaum, on ne trouve pas beaucoup de maires d'arrondissements ou de grands barons socialistes parisiens. La plupart des personnes présentes sont issues de la société civile ou sont des adjoints parisiens de la jeune génération, à l'image de Pauline Véron, rentrée dans l'exécutif parisien en juillet 2012. "J'incarne une génération politique arrivée en 2001 (elle était alors conseillère d'arrondissement ndlr) avec Bertrand Delanoë et qui commence à avoir de l'expérience", explique-t-elle. "En 2014, on souhaite un nouveau projet en s'appuyant sur le passé. C'est une génération qui permet justement de faire le lien entre les deux. Entre ce qui a été fait par Bertrand Delanoë et ce qui va être fait, je l'espère, avec Anne Hidalgo", poursuit Pauline Véron.

Cet entourage renouvellé permet à Anne Hidalgo de répondre aux accusations d'être une simple héritière de Bertrand Delanoë.

Néanmoins, un conseil stratégique  politique regroupe les élus plus chevronnés de la capitale.  

Anne Hidalgo n'est pour l'heure que candidate à la candidature pour le PS. Mais en se structurant de cette façon, elle prend une longueur d'avance  sur ses concurrents internes aux PS, sur Europe-Ecologie ou sur l'UMP. "Que ceux qui trouvent que je pars trop tôt, n'ont qu'à partir plus tard. Ca les regarde", ironise Anne Hidalgo, en partant inaugurer le nouveau Quai de la Bourdonnais en compagnie de Jean-Paul Huchon et...... Rachida Dati.









Sur le même sujet

Les + Lus