La belle histoire de Saônois, le petit cheval qui a couru l'Arc de Triomphe

Et puis cet après-midi,  il y avait Saônois, le petit cheval du boulanger dont personne ne voulait parce qu'il était trop petit, et qui défie désormais les grands jusque dans la course la plus prestigieuse d'entre toutes.
Pascal Treyve, boulanger de son état, avait acheté Saônois pour 100.000 euros à part égale 50/50 avec Jean-Pierre Gauvin, l'entraîneur du cheval. Pour eux et leur jeune jockey Antoine Hamelin, âgé de seulement 21 ans, "le rêve continue"!
"En remportant le prix Niel, la course préparatoire pour les mâles qui participent à l'Arc de Triomphe, Saônois avait  confirmé son succès dans le Jockey-Club", estime Jean-Pierre Gauvin. "C'est un battant, un vrai boxeur. Il adore la bagarre, résiste aux coups et bousculades. Ca lui donne la hargne pour passer devant les autres", a confié le professionnel, qui avait pris la décision de l'engager dans l'Arc seulement jeudi.
Alors bien sûr, ce dimanche 7 octobre, Saônois n'a pas gagné l'Arc de Triomphe. Pas encore. Mais il s'est bien battu. Et son parcours continue. Et, oui, pour ses propriétaires, entraineur, et jockey..."l'histoire continue"! Marianne Buisson et Laure Linot.
Saônois et le Prix de l'Arc de Triomphe
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval hippisme sport