L'agenda culture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Meyze

Les rendez-vous culturels de Jean-Laurent Serra

« Théodore Paul et Gabriel  » Disponible dans les Bacs et le 16 octobre au Café de la Danse.
Malgré leurs prénoms de garçons « Théodore Paul et Gabriel » est bel et bien un groupe de fille, composé non pas de 4 mais 3 garçonnes dans le vent. Et à l’instar des  Beatles, groupe qu’elles vénèrent, Théodora, Pauline et Clémence, de leurs vrais prénoms, chantent en anglais. Leurs chansons racontent les premiers émois, les amours contrariées et cette volonté affichée d’assumer leur aspect androgyne.
Le trio qui vient de sortir son 1er album fait beaucoup parler de lui. On y retrouve des petites perles de musique élégante, de la pop façon Paul Simon ou encore des envolées folks qui nous renvoient aux années 1970 du côté de Joan Baez.
« Théodore Paul et Gabriel »seront en concert le 16 octobre au Café de la Danse. En attendant de les découvrir en vrai et sur scène, leur album est déjà dans les bacs pour une ballade façon pop anglaise.

« 1789, les Amants de la bastille » à partir du 10 octobre au Palais de Sports. Paris 15ème.
Liberté égalité et grosse production, après le succès populaire du Roi Soleil et de Mozart, Opéra Rock…les deux producteurs, Dove Attia et Albert Cohen changent d’époque et plongent leurs amants de la bastille au cœur de la Révolution Française. Leur nouvelle comédie musicale « 1789 » s’inspire de cette année charnière qui a vu mourir la monarchie et naitre la Déclaration des Droits de l’Homme pour raconter en musique et en chanson l’amour et la passion des amants de la Bastille.
L’histoire de cette « France » révolutionnaire est une œuvre de pure fiction incarnée dans le spectacle par deux héros que tout oppose.  Lui, jeune paysan révolutionnaire, elle, dame de compagnie de Marie-Antoinette, s’aimeront à la folie jusqu'à l’émergence d’un monde nouveau, promesse de liberté et de fraternité entre les hommes. Cette histoire va interagir avec l’histoire. Ainsi, la vie de nos deux héros croisera celle de Louis XVI, Marie Antoinette, Mirabeau, Danton, Camille Desmoulins et les autres héros de la Révolution.
Au programme donc de cette comédie musicale très attendue au Palais de Sports, le public découvrira la fin de la monarchie, beaucoup d’amour et l’espoir d’un nouveau monde raconté en tableaux, en chanson et en musique. Une « super production » qui rassemble quelques 50 artistes, comédiens, chanteurs, danseurs et acrobates sur scène. Tous, bien sûr, habillés de circonstance et forcément sur mesure, c'est-à-dire, baroque pour les nobles et en guenilles pour les gueux. Le Roi est mort, vive la Révolution.

« Mystéric » Eric Antoine, Le 12 à Roissy, le 26 à Draveil et le 24 et 25 novembre à l’Olympia.
Avec sa taille de géant, 2m08, sa bouille de savant fou et sa coupe de cheveux ébouriffée, Eric Antoine n’a pas vraiment la tête du magicien poussiéreux et c’est justement pour rompre avec l’image ringarde de la magie que ce parisien de 35 ans parcourt les routes de France avec succès depuis 2009. Son premier spectacle intitulé « Réalité ou Illusion » s’est joué devant 150 000 personnes enthousiastes et curieuses. Car c’est bien grâce à la télévision que le jeune magicien s’est fait connaitre du grand public.
Habitué des plateaux de télévision comme « Incroyable Talent » ou « Vivement Dimanche Prochain » Eric Antoine a testé ses mises en scène hilarantes et délirantes in situ, c'est-à-dire en public et avec un retour direct des spectateurs. Une formidable école d’apprentissage façon stand up où le public interagit et réagit à la seconde, rit ou se tait en cas de four.
Avec « Mystéric » un spectacle qui mélange la magie, l’illusion et l’humour. Eric Antoine poursuit sa quête et son chemin vers une magie « déringardisée » inventive et surtout drôle, plus que jamais décomplexée.  A partir du mardi 9 octobre, il commencera sa tournée parisienne au théâtre le Trianon qu’il poursuivra dans plusieurs villes de la région. L’artiste finira son tour de l’Ile de France en beauté avec deux dates honorifiques dans le temple de la variété française, l’Olympia. En attendant, c’est en avant première qu’il nous fait découvrir son univers parisien et cette terre artistique qu’il l’a vue naitre. Et ça, ce n’est pas de l’illusion.

« Le Gros, la Vache et le mainate » à partir du 5 octobre au Théâtre Comédia.
Vu son nom, ça pourrait être un spectacle sur le salon de l’agriculture ou une satire d’émission télévisuelle consacrée au bonheur dans les prés. Et bien non, « Le gros, la Vache et le Mainate » est en fait une opérette totalement déjantée sur les rapports humains. L’histoire invraisemblable du premier garçon enceint…e. Alors forcément, il y a du quiproquo, du cocasse et parfois même du salace, mais pas trop ! Juste ce qu’il faut d’irrévérencieux pour faire basculer le spectateur dans le rire franc, sans retenue, celui qui vous fait mal au ventre à force de contractions incontrôlées. Que c’est bon ! Le spectacle qui a fait un énorme tabac l’année dernière au Théâtre du Rond Point revient à partir de ce soir au théâtre Comédia. Et franchement, vu la conjoncture, ce retour est la très bonne nouvelle de l’automne.
Avec une mise en scène pleine d’heureuses surprises de Bernard Menez, au mieux de sa forme et un duo de vieilles tantes octogénaires incarnées par Jean-Paul Muel et Pierre Vial, sociétaire de la comédie Française, ce spectacle est à voir absolument.  Sauf bien sur, si vous détestez le rire, les chansons cousues de bons textes et le jeu d’acteur impeccable. Cette pièce délirante est tout simplement irrésistible.

« Slava’s Snow show » jusqu’au 14 octobre au Casino de Paris
Après son triomphe au Trianon en décembre 2011, le spectacle onirique du talentueux clown russe Slava Polounine est de retour avec sa célèbre tempête de neige, aussi hallucinante qu’impressionnante et ses comparses à grandes oreilles et nez rouge. Fondée sur le rêve et l’univers du conte, cette poésie visuelle navigue entre rituel, magie et rire. Elle plonge le spectateur dans ses rêves d’enfants et le propulse dans un monde féérique, crée de gigantesques toiles d’araignées, de fantasmagoriques créatures vertes aux longs chapeaux-oreilles ou encore des ballons hypnotiques. Ce spectacle familial est l’aboutissement de 18 ans de recherche en bonheur et bonne humeur à travers les 5 continents que la compagnie a parcouru. Il a pour simple ambition de transporter les enfants et les adultes vers une autre dimension, celle d’un lieu inconnu mais merveilleux, une terre sans tristesse, construite de liberté absolue et de rêves accessibles ! Il y a de la tendresse, de la passion et beaucoup d’amour dans ces tableaux poétiques dans lesquels le métier de clown retrouve ses prérogatives originelles. Derrière le masque, existent avant tout des hommes et un savoir faire de comédiens capables de nous faire oublier les tracas de notre quotidien.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.