Un second suspect arrêté, dans l'affaire du braquage d'Aubervilliers

Un homme a été interpellé vendredi 19 octobre, soupçonné d'avoir pris part à l'attaque à la Kalachnikof  d'un fourgon blindé de convoyeurs de fonds tôt dans la matinée à Aubervilliers (93)

Par AFP

Un des assaillants a peut-être été blessé lors de la violente fusillade avec les convoyeurs, qui sont parvenus à mettre en
fuite les braqueurs.
Le fourgon a été attaqué peu après 05H00 devant une déchetterie située près d'un rond-point, juste à côté de l'agence d'Aubervilliers de Loomis, dans une zone d'entrepôts aux abords du canal Saint-Denis, sous un viaduc de l'autoroute A86. Le véhicule pris pour cible "faisait partie d'un groupe de quatre fourgons", qui venaient de quitter un entrepôt de la société, a raconté Pierre de la Mortière, directeur de la communication de Loomis. "Les autres fourgons sont aussitôt venus lui prêter main forte", obligeant les malfaiteurs "lourdement armés" à prendre la fuite, a poursuivi M. de la Mortière, en saluant le "professionnalisme" et le "courage" de la douzaine de convoyeurs venus au secours de leurs collègues.

Sur le même sujet

Les + Lus