• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Clichy-sous-Bois : la Cour de cassation annule le non-lieu pour les policiers

La Cour de cassation vient de se prononcer. Elle annule le non-lieu prononcé en avril 2011 en faveur des deux policiers qui s'étaient lancés à la poursuite de Zyed et Bouna. 

Par Emmanuèle Bailly

Sept ans après la mort de Zyed et Bouna, deux adolescents de Clichy-sous-Bois décédés dans un transformateur électrique après une course-poursuite avec la police, la justice a décidé, mercredi 31 octobre, d'annuler le non-lieu en faveur des policiers. Ce qui ouvre la voie à un éventuel procès. Une phrase, prononcée par l'un des policiers lors des échanges radio le soir des faits, s'était notamment retrouvée au cœur des débats lors de l'audience devant la Cour de cassation le 3 octobre : «S'ils rentrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau.»

Laurence Barbry, journaliste à France 3 Ile de France a tweeté l'information dès l'annonce de la décision.

Cette décision était très attendue par les proches

"Tout le monde a besoin de ce procès, nous les familles, les Clichois, tout le monde", avait récemment déclaré Siyakha Traoré, frère aîné de Bouna. Il ne demande "pas la lune", mais "que la justice passe".

La Cour de cassation s'était donné un mois pour pour donner sa décision sur le non-lieu accordé aux policiers dans l'enquête sur la mort de deux adolescents après une course poursuite avec la police, à Clichy-sous-Bois (93) en octobre 2005. Cet évènement avait été le déclencheur des «émeutes» de 2005 en banlieue. 

>> Voir le sujet de Laurence Barbry et Colette Zagarolli

DMCloud:10691
Clichy-sous-Bois : la Cour de cassation annule le non-lieu pour les policiers



 

Sur le même sujet

Un aveugle agressé par un automobilste

Les + Lus