Cet article date de plus de 8 ans

La Russie retire son projet de construction d'une église orthodoxe pour le retravailler

La Russie a retiré la demande de permis de construire qu'elle avait déposée pour la construction près de la Tour Eiffel d'une église orthodoxe dont le maire de Paris contestait l'esthétique. Un retrait qui ne signifie pas abandon.
© Arch group
Le projet en soi n'est cependant pas remis un cause et une nouvelle demande de permis devrait être déposée prochainement.
"En concertation avec les autorités françaises, la Fédération de Russie a pris la décision de demander la suspension provisoire de la demande de permis de construire déposée auparavant. Ce délai permettra de mener des études supplémentaires et d'examiner de nouvelles propositions permettant d'aboutir dans les plus brefs délais à un projet plus conforme aux exigences spécifiques liées à ce projet", informe le site officiel de l'intendance du président russe.
Explications Bruno Lopez>>


La Russie avait déposé fin janvier une demande de permis de construire auprès des services de la Préfecture de Paris, afin de réaliser une église et un centre culturel russe sur le site de l'ancien siège de Météo France.
Le maire de Paris Bertrand Delanoë -dont l'avis n'est que consultatif sur le dossier- avait exprimé en février sa "très nette opposition" au projet dessiné par l'équipe d'architectes menée par l'Espagnol Manuel Nunez Yanowsky. Il avait regretté une "architecture de pastiche" avec "une ostentation tout à
fait inadaptée au site des berges de la Seine classé au patrimoine mondial de l'Unesco".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture et urbanisme religion politique