• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Des croix gammées taguées sur la vitrine d'une pizzeria casher à Sarcelles

© Isabelle Audin/France3 Paris
© Isabelle Audin/France3 Paris

Des gribouillis, "dont l'un peut laisser penser à une croix gammée", ont été tagués dans la nuit de samedi à dimanche sur la vitrine d'une pizzeria casher à Sarcelles, ont affirmé la police et le maire.

Par CM/AFP

Le député-maire PS de Sarcelles, François Pupponi s'est rendu sur place dans la matinée. Constatant qu'il s'agissait "d'un restaurant communautaire, j'ai fait appeler la police" afin de faire constater ces tags "dont l'un peut laisser penser à une croix gammée".

La police, qui a ouvert une enquête, a confirmé cette version des faits, évoquant "cinq tags dont un qui ressemble légèrement à une croix gammée".
Le patron du B'Paradise, restaurant-pizzeria casher situé en face de la grande synagogue de Sarcelles, avait affirmé à l'AFP à la mi-journée qu'il avait découvert dimanche matin "cinq croix gammées" taguées à l'aide d'"une bombe de couleur rouge".

"On les a remarquées ce matin à l'ouverture. Il y en avait tout le long de la vitrine. On les a montrées au maire et aux policiers qui ont pris des photos et nous ont conseillé de porter plainte", explique Goer Bchiri. "Je ne comprends pas pourquoi j'ai été visé", ajoute-t-il, précisant avoir effacé les tags dans
la matinée.

Ce secteur de Sarcelles, surnommé "la Petite Jérusalem" pour son importante communauté juive sépharade, avait subi le 19 septembre un attentat contre une épicerie casher située à seulement quelques centaines de mètres de la pizzeria, faisant un blessé léger et suscitant un grand émoi en France.

Sur le même sujet

Un incendie à Noisy-le-Sec a entraîné une forte perturbation du trafic sur le RER E et la ligne P du Transilien

Les + Lus