Cet article date de plus de 8 ans

Hébergement d'urgence: Duflot estime "probable" les réquisitions

Mercredi, lors d'une visite d'un foyer à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) mis à disposition par la SNCF, Cécile Duflot a estimé "probable" la réquisition de locaux vides pour loger des sans-abri, d'ici la fin de l'année.
"S'il est nécessaire, et c'est probable que ça soit le cas, nous réquisitionnerons", a déclaré la ministre du logement qui a mobilisé les préfectures, notamment en Ile-de-France, en Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour identifier des locaux appartenant à des personnes morales d'ici à la fin de l'année.

Des bâtiments appartenant notamment à des banques ou à des compagnies d'assurance ont été identifiés, a-t-elle précisé. D'après la préfecture d'Ile de France, une soixantaine de batiments ont été repérés, dont la moitié représente un réel potentiel. La préfecture rappelle qu'aucun immeuble appartenant à des particuliers n'est visé dans ce repérage.

"Il faut que nous sortions de la gestion au thermomètre", a demandé Mme Duflot qui a rappelé que les réquisitions faisaient "partie des moyens légaux".

Lundi, Cécile Duflot avait estimé qu'un "choc de solidarité" était nécessaire pour faire face à la situation catastrophique du logement en France, appelant notamment l'archevêché de Paris à mettre à disposition des locaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société crise économique solidarité immobilier