L'usine PSA d'Aulnay va t-elle fermer plus tôt que prévu ?

© Martin Bureau/AFP Photos
© Martin Bureau/AFP Photos

La direction de PSA Peugeot Citroën a assuré mercredi que "l'arrêt de la production est planifiée en 2014" dans son usine d'Aulnay-sous-Bois en région parisienne, comme prévu, alors que son directeur financier a dit ce matin qu'elle pourrait intervenir dès cette année.

Par Emmanuèle Bailly avec AFP

L'usine PSA d'Aulnay va t-elle fermer plus tôt que prévue? Le directeur financier du groupe l'envisage dès cette année en raison de la grève qui paralyse le site depuis 3 mois. Une information aussitôt démentie par la direction. Un cafouillage alors que les actionnaires se retrouvent aujourd'hui au siège du constructeur, avenue de la Grande Armée.
>> Un reportage d'Abdel Joudi et Pierre Lassus
DMCloud:61139
PSA prévoit toujours la fermeture d'Aulnay en 2014, assure sa direction

Contrairement a l'annonce faite ce matin par le directeur financier de PSA, la direction n'envisage de fermer Aulnay avant 2014

D'après la direction "Il n'y a pas de modification de calendrier", insiste le constructeur automobile dans une déclaration. "Le groupe a besoin de cette période restant à couvrir d'ici cette date pour produire les Citroën C3 que ses clients lui demandent et pour maintenir les salariés du site en activité."

Le directeur financier, Jean-Baptiste de Chatillon, avait averti plus tôt dans la matinée que la grève qui paralyse le site depuis trois mois pourrait amener
à une fermeture anticipée. "Ce n'est pas tant que nous souhaitions fermer par anticipation mais le fait qu'un petit nombre de personnes continue à perturber notre usine pourrait nous y obliger", avait-il dit lors d'une conférence d'analystes.

L'usine d'Aulnay, qui emploie près de 3.000 salariés, est paralysée depuis la mi-janvier par une grève lancée par la CGT et dont s'est désolidarisé la semaine dernière le syndicat Sud. Elle produit la Citroën C3, aussi fabriquée sur le site voisin de Poissy, dans les Yvelines.

PSA "a bon espoir de pouvoir redémarrer la production rapidement", affirme le groupe mercredi. Le délégué CGT d'Aulnay, Jean-Pierre Mercier, a toutefois averti qu'"on ne marche pas au chantage" et que la grève va se poursuivre.

Les syndicats CFE-CGC, CFDT, FO et CFTC ont donné leur feu vert aux plans sociaux des sites PSA d'Aulnay et de Rennes. Un accord devrait être signé après le dernier comité central d'entreprise sur le sujet, convoqué le 29 avril.


Sur le même sujet

Procès 23 octobre

Les + Lus