Cet article date de plus de 8 ans

1er mai 2012 - 1er mai 2013 : Hollande, Sarkozy, Le Pen... le changement... en un an !

MULTIMEDIA - Le 1er mai 2012, nous étions à J-5 avant l'élection présidentielle. Nicolas Sarkozy s'affirmait, Marine Le Pen appelait à voter blanc et François Hollande était plus effacé à Nevers... Bref, un 1er mai hyper politique et... passionnant. Retour et comparatif entre 2012 et 2013...
Le 1er mai 2012, nous étions à J-5 avant l'élection présidentielle. Nicolas Sarkozy s'affirmait, Marine Le Pen appelait à voter blanc et François Hollande était plus effacé à Nevers ... Bref, un 1er mai hyper politique et... passionnant. Retour et comparatif entre 2012 et 2013... Un an... Déjà !
Le 1er mai 2012, nous étions à J-5 avant l'élection présidentielle. Nicolas Sarkozy s'affirmait, Marine Le Pen appelait à voter blanc et François Hollande était plus effacé à Nevers ... Bref, un 1er mai hyper politique et... passionnant. Retour et comparatif entre 2012 et 2013... Un an... Déjà ! © AFP
Le 1er mai 2012, nous étions à J-5 avant l'élection présidentielle. Nicolas Sarkozy s'affirmait, Marine Le Pen appelait à voter blanc et François Hollande était plus effacé à Nevers ... Bref, un 1er mai hyper politique et... passionnant. Retour et comparatif entre 2012 et 2013... Un an... Déjà !

Le 1er mai 2012, Nicolas Sarkozy, pour son dernier rassemblement avant le second tour de la Présidentielle, s'exprimait place du Trocadéro. Des propos contre les syndicats et la gauche, prônant le "vrai travail". Un an après, un sondage CSA pour BFM TV révèle que si l'élection avait lieu dimanche, l'actuel dchef de l'Etat François Hollande serait exclu au premier tour. 34 % des Français déclarent qu'ils voteraient pour Nicolas Sarkozy et 23 % pour Marine Le Pen alors qu'ils ne seraient que 19 % à voter pour le Président socialiste.

Sondages en berne pour François Hollande, affaire Cahuzac, crise économique... si tout semble aller mal pour le Président Hollande, Marine Le Pen, elle, espère continuer à gagner du terrain lors des prochaines élections municipales. Pour l'image, trois générations de Le Pen s'affichaient ce mercredi 1er mai 2013 en tête du cortège du Front National avec Jean-Marie Le Pen, président d'honneur, Marine Le Pen, présidente, et Marion Maréchal-Le Pen, députée. Lors de son discours, Marine Le Pen a déclarer vouloir "libérer l'Europe" et s'est posée en "lumière de l'espérance" face aux "temps obscurs" que peut rencontrer le peuple français...

>> François Hollande, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen... de gauche à droite aux extrêmes, en un an, les choses ont donc bien changé :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique les républicains parti socialiste rassemblement national social emploi